#06 Anonyme 1 – Pas-de-Calais

28 Jan

Bonjour,

Je vais vous raconter mon 1er accouchement.

A 36SA, j’ai eu un doute sur mes pertes liquides et je suis allée faire un contrôle à l’hôpital. La sage-femme a fait un test et m’a dit « oui, c’est bien du liquide. »
moi « du liquide … du liquide amniotique ? »
elle « oui, vous allez accoucher. »

J’étais en larme ! c’était trop tôt ! elle m’a dit :
« C’est rien, ça arrive tout le temps, il y a une dame qui est en train d’accoucher là et elle est à 35SA »

Je me suis mise à me raisonner et à me dire que de toute façon, je n’avais pas le choix.

Au monito, je n’avais pas de contraction donc on m’a posé un tampon de gel pour déclencher l’accouchement, moi qui ne voulais pas être déclenchée, j’ai cru que je n’avais pas le choix (alors qu’il aurait été possible d’attendre que le travail commence et si ça ne venait pas, là, le déclenchement était nécessaire…).

Donc, bien entendu, je n’ai pas souhaité de péridurale. Le travail suit son cours. Ensuite on me demande d’aller aux toilettes avant de passer en salle d’accouchement car je suis à 3 et je viens de perdre les eaux. J’ai de très grosses contractions dans les reins et je n’arrive pas à avancer, on me dit « Ah, je n’ai pas dit que ça allait être facile ! » heu… oui, je n’ai jamais pensé le contraire… mais aller aux toilettes en pleine contraction c’est, comment dire, impossible !

Elle m’a donné le sentiment de souhaiter que j’aie mal car jusque-là, je souriais facilement parce que le jour de la naissance de ma fille est un jour heureux, attendu, même si ce n’était pas du tout le moment où je pensais accoucher, même si je ne voulais pas être déclenchée, ce jour est un jour sacré ! J’ai eu l’impression que le fait de nous voir heureux, de voir que je ne voulais pas de péridurale et qu’avec les contractions j’étais toujours contente, elle a eu plaisir que j’en bave un peu en me demandant d’aller aux toilettes, avec cette remarque « Ah, je n’ai pas dit que ça allait être facile ! »

Arrivée en salle d’accouchement, j’ai eu envie de pousser ! On ne m’a pas crue, j’ai du insisté et en effet, j’étais à dilatation complète, la dilatation de 3 à 10 s’est fait très rapidement. J’ai accouché devant une dizaine de personnes, bonjour l’intimité….

J’ai voulu prendre ma fille une fois sortie mais elles me la mettaient hors de ma portée pour l’essuyer alors que j’avais fait tant d’effort ! Elle me l’a posée enfin sur moi mais je n’avais plus de force, je voulais la voir tout de suite, ma fille car je me doutais que je ne la verrai pas beaucoup étant donné sa prématurité.

En effet, je l’ai eue 2 minutes puis elle est partie pour les soins et c’est à ce moment-là qu’elle a fait une détresse respiratoire, donc je l’ai revue sous couveuse uniquement.

On nous a emmenés 2 heures plus tard voir notre fille dans sa couveuse. Puis retour en chambre en nous disant que l’on pourra la voir le lendemain à 9h. Résultat, quelqu’un lui avait déjà donné son premier bain et je n’étais pas là, ça m’a rendue triste. Et il était moins une qu’on lui donne du lait artificiel alors que j’avais bien dit allaitement maternelle exclusif ! Je souffrais de ne pas la voir beaucoup. Plus tard, quand elle est arrivée dans notre chambre d’hôpital, on m’a dit qu’en fait, j’aurai pu la voir quand je voulais, en pleine nuit si je le voulais ! Ah mais on me l’aurait dit, j’y serais allée tellement !!

Pour mon second accouchement, j’ai souhaité un accouchement à domicile mais il se trouve qu’il n’y a pas une seule sage-femme qui le pratique dans tout le Pas-de-Calais et ses environs ! Donc retour à l’hôpital.

Cette fois, j’avais prévu depuis longtemps mon projet de naissance. Il a bien été suivi par la sage-femme bien que j’aie eu droit aux remarques de ses collègues… J’en suis restée hermétique pour vivre mon bonheur. Il a fallu que je re-justifie mes choix (comment?? vous ne voulez pas que l’on vérifie si elle a un anus ?? non et puis elle a déjà fait pipi sur moi ! ou encore, comment?? vous ne voulez pas une petite dose d’hormones pour prévenir le cas d’hémorragie ?? non non, la sage-femme me dit que je saigne très peu, je fais confiance à mon corps) et il a fallu absolument que ma fille tète devant eux alors que c’était pour moi un deuxième allaitement et que mon premier a duré 2 ans et qu’elle le savait.

Si par bonheur nous avons un troisième enfant, je souhaite grandement accoucher à domicile avec une sage-femme que je connaîtrais, pas comme à l’hôpital où c’est la surprise…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :