#10 Marine – Août 2012

29 Jan

Voici le récit de mon premier accouchement .

Le 28 août 2012 a 5h du matin, mes premieres contractions se font sentir . Nous avions décidé lors de ma grossesse que j’accoucherais dans un hôpital plus respectueux et plus humain que ceux situés à proximité . Et donc, celui ci se trouvait à 1h de route .

Nous sommes partis a 7h, tranquillement . Arrivés à 8h environ . Salle d’examen, accueillis par une SF très sympa, elle m’examine, je suis à 4,5cm . Le travail se fait normalement pour un 1er …

Elle nous installe dans une salle d’accouchement, nous met a l’aise et nous dit qu’elle revient dans 5 minutes . A son retour, elle nous annonce qu’elle est allée lire notre projet de naissance et qu’elle respectera au mieux nos demandes et attentes .

On était très a l’aise … Je lui explique que je ne souhaite vraiment pas de péridurale et donc que je veux pouvoir bouger avec ou sans le monito . Elle m’en installe un « portatif « , super ! Je pouvais aisément aller ou je voulais et surtout, pouvoir marcher et accompagner mon BB . Elle nous a laissé tranquille mon conjoint et moi et revenait toutes les heures, pour savoir comment ça se déroulait …

1cm/heure, rien d’inquiétant . Je supportais bien les contractions . Certes, j’ai eu mal, et chaque fois qu’elle passait nous voir, elle me proposait l’anesthésie péridurale . Je n’en voulais pas, pour ne pas shooter mon fils et encore moins l’abandonner dans cette dure épreuve pour se rencontrer .

13h, elle m’examine, 9,5cm . La douleur et la fatigue se faisaient ressentir … Elle me propose de m’installer ( sur le côté ) allongée sur la table . Cette position ne me convient pas . J’ai mal et le fait d’être allongée amplifie la douleur . Je me retourne et la poche des eaux se perce . Elle l’examine et le demande de pousser a quelques reprises … BB ne descend pas et j’ai mal, très mal . 2 collègues a elle, arrivent ( alertées par mes cris ) et la ni une ni deux, elles m’installent en poulet de bresse, aucun appui pour mes pieds, les étriers trop hauts !!! Je leur dis que je ne veux pas accoucher de cette façon et que je veux être accroupi mais autre chose les préoccupe …

Le rythme cardiaque de mon fils ralenti . Je pousse à chaque contractions mais BB est coincé dans mon bassin trop étroit :-/ Je les vois se faire des signes, hochements de têtes, etc …

J’ai mal, très mal et ma position m’ insupporte . Je ferme à moitié les yeux, je veux que ça se termine, qu’on m’aide, je demande à mon chéri ce qu’il se passe et il me rassure que tout va bien …

J’empoigne la SF a côté de moi, tout va très vite, je m’énerve, crie, ( la peur, la douleur le ras le bol ) elle m’explique alors ce qu’il se passe et m’annonce qu’il faut l’obstétricien ( je ne voulais surtout pas de ça pour la mise au monde de mon enfant ) et qu’il va falloir m’aider et aider Hugo avec une ventouse car il est coincé ( a chaque fin de poussée il remontait … )

Sur le moment je dis AMEN à tout,  » oui un médecin, oui aidez moi … « Le gynéco arrive, ( black avec chaîne, montre, gourmette et bague en or ) flippant, il prépare la ventouse et y va sans réfléchir, comme un sal*** ! J’hurlais, car il n’attendait pas que j’ai une contraction et donc que je pousse … Et lui qui me criais dessus car je n’avais pas de péridurale !!!! Un gros Bourrin de médecin qui certes voulait m’aider à sortir mon BB mais qui m’a manqué de respect du début a la fin ! Pendant ce calvaire, je voyais bien qu’il y avait encore un problème .

La SF me dit ( toujours très nerveuse ) qu’il me faut 1 bonne injection d’ocytocine . Je dis non sauf si la vie de mon BB est en danger . Elle me confirme qu’il en dépend de sa vie, qu’il faut faire vite, la ventouse et mes poussées ne suffisent pas a décoincé BB et qu’il faut intensifier les contractions . AIE AIE AIE !!!

Mon fils est arrivé à 15h40 .

Le pire, c’est que le médecin m’infantilisait, à me prendre pour une inconsciente parce que je n’avais pas pris la péri ! Et le pire, c’est après la naissance de mon fils, le gynéco m’a appuyé sur le ventre, ni une ni deux, pour faire sortir le placenta :-/ Des techniques qui me dépassent !

Pour finir, j’ai exigé qu’ils laissent mon BB de suite après son arrivée et je l’ai mis au sein immédiatement . ( l’allaitement fait parti de mes convictions ) .

Arrivée au service de la maternité, j’étais la seule a allaité et SF pas formée puisque mon fils s’est retrouvé avec un biberon Gallia alors que j’avais laissé Hugo 5 minutes pour un contrôle santé vers le personnel ! ( certaines m’avais vu donner le sein juste avant ) Quand je suis venue le récupérer et qu’une SF lui donnait ce biberon, ( alors que stipulé interdiction dans mon projet ) croyez moi que je me suis fâchée bien rouge ! Surtout quand elle m’a dit que je n’avais pas de lait ! Je n’ai plus voulu qu’elle nous approche ma famille et moi ! Et suis allée me plaindre à sa supérieur !

 Pour conclure que cet établissement n’était pas plus humains, plus à l’écoute ou moins dégradant qu’un autre !

Heureusement que l’on a des convictions dans la vie et qu’on y croit dur parce que le personnel est capable, en quelques secondes de tout mettre en pièces !

 Marine.g

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :