Naissance gémellaire – Suisse

29 Jan

Ce récit se passe en Suisse.

J’ai décidé de partager avec vous la naissance de mes filles par césarienne, ne serait-ce que pour dire qu’un césarienne peut se faire dans le respect et donner de l’espoir à celles à qui on ne laisse pas le choix.

Alors voilà… la grossesse se passe bien, les filles grandissent et malgré un niveau de liquide bas (résultats différents selon les appareils et les médecins qui mesurent!), la grossesse avance. Malgré toutes ces échographies, nous ne savons pas si nous allons avoir 2 filles ou 2 garçons. Nous savons que ce seront des vrais jumeaux ou jumelles car le placenta ainsi que la poche extérieure sont communs.

Depuis 2 mois, je sens que ce sont des filles et je leur ai donné des prénoms. A. est en bas à gauche, I. en haut à droite (ou D. et N. si par hasard c’est des garçons). A. avait fait le début de la grossesse la tête en bas mais à 5 mois, elle se retourne et elle a dû trouver ça confortable car elle est restée les fesses en bas. I. était plutôt du genre acrobate, elle changeait souvent de position, se mettait en travers etc. A 35 semaines, I. se fixe aussi les fesses en bas… je suis déçue, j’ai espéré si fort l’accouchement par voie basse. Je demande à mes filles de se tourner, je leur dit que c’est le dernier moment… et je sens bien qu’elles essaient et que ça ne passe plus. Je comprends donc que ce ne sera plus possible mais j’ai la nette impression que les choses sont bien ainsi, que c’est comme ça que je suis censée le vivre, que c’est mon chemin pour apprendre.

Nous avions demandé au gynéco de ne pas nous donner de dates de césarienne trop longtemps à l’avance pour ne pas nous dire que ce sera tel jour… Finalement il a bien respecté ce choix: c’était un lundi et il nous a dit: A. commence à avancer, le col se raccourcit (ça faisait déjà quelque temps qu’il était mur). Et comme il ne voulait pas que l’accouchement se déclenche et que les fesses s’engagent trop loin, il a dit: ce sera après-demain.

J’ai trouvé bien que le signal soit venu de mes bébés et pas du confort du médecin. La date était à 37 et 1 jour, donc aucun protocole de prématurité… si le col n’avait pas été raccourci, il aurait encore attendu.

J’ai eu le choix d’entrer à la maternité la veille ou le matin même. J’ai choisi d’entrer la veille pour me mettre dans mon cocon et me préparer à devenir mère. La dernière douche avant la césarienne était symbolique pour moi. Le papa m’a rejoint, il était 7h45. A 8h, on m’emmène, mon mari m’accompagne jusqu’à l’entrée de la salle d’op. Pendant qu’on me fait l’anesthésie, on l’aide à se changer. Il me rejoint une fois la rachi-anesthésie faite.

C’est étrange comme sensation, je sens les choses de l’intérieur, je sais où sont mes jambes mais aucune douleur. Je sens A. sortir de moi. C’était rapide, mais je l’ai sentie, je savais quel bébé on avait sorti et c’est super important pour moi. Elle pleure un tout petit peu, mais pas très fort. Je pense: ouf, elle respire seule! J’entends: ah elle a fait pipi sur le matériel! Je rigole un peu.  Je me souviens avoir demandé: c’est une fille? J’avais si peur que mes intuitions soient fausses et que j’ai appelé un garçon par un prénom de fille pendant 2 mois! Oui, c’est une fille. C’est A.

On me la montre en vitesse et papa et le doc sortent de la pièce.

Je sens I. sortir, elle aussi pleure un peu. Elle aussi respire bien. Ma hantise, c’était qu’elles doivent partir tout de suite en néonat… donc ça, c’est ok. On me l’amène encore toute recouverte de liquide amnio, on la sort un tout petit moment de la pièce pour les contrôles d’usage, j’imagine. Je sais que certaines aspirations sont nécessaires en cas de césarienne car elles n’ont pas été comprimées par la descente dans le vagin.

Quelques minutes plus tard, papa et les 2 petites reviennent en salle d’op. A. a été légèrement essuyée, I. même pas. Je sens l’odeur du liquide amniotique sur elles, je leur fais des bisous. Elles sont posées sur ma poitrine. C’est génial, une super émotion. Pendant ce temps-là, on me recoud. Et à un moment, ça me gêne qu’on me recouse, ça tire un peu, je demande qu’on enlève les filles, leur poids m’oppresse. Elles partent avec le papa pour leur premier bain.

On finit de me recoudre et je vais en salle de réveil. Les petites sont nées à 8h15 et 8h16. A 9h je suis en salle de réveil. 9h15 I. tète. Elle y restera pendant 45 minutes. 10h: A. se réveille et tète aussi, environ 40 minutes. Ces premiers moments sont magiques. Ensuite on nous emmène tous ensemble dans ma chambre (individuelle).

Anonyme

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :