Vanessa – 2010

7 Fév

Mon petit Owen qui a maintenant 2 ans et 10 mois est né le 21 avril 2010.
Le 20 avril, mon conjoint et moi allons à la maternité pour un contrôle du terme, monitoring et examen du col, tout est calme, bébé va bien et mon col n’est ouvert qu’à 1 doigt et encore long donc selon la SF, cela peut durer encore quelques jours tout comme commencer dans la nuit.
On repart un peu déçu, surtout moi, on va faire quelques courses en rentrant, on déjeune et dans l’après-midi je pars avec ma mère faire les boutiques, toute fraiche, en pleine forme !
Le soir, pas que plus crevée que çà mais une petite voix me dit que je devrais me coucher tôt, donc à 21h je vais au lit…
Vers 1h du matin, la première contraction douloureuse se fait sentir, je ne fais pas plus attention que çà car ce n’est pas la première que j’ai, j’essaie donc de me rendormir mais une dizaine de minutes plus tard une autre, puis une autre, je commence à les surveiller de plus près…
1h plus tard ces fameuses contractions sont toujours là, d’intervalles plutôt régulières, toutes les 8 à 10 minutes environ, je prends 2 spasfons, çà ne passe pas, je me dis alors “çà y est ! C’est cette nuit !” je le sentais à l’intérieur de moi. Je pars me faire couler un bain pour me détendre, dans le bain elles deviennent plus rapprochées (toutes les 6 minutes environ) et plus fortes, je sors, je reprends 2 spasfons et je tourne en rond dans l’appart tout en surveillant leurs durées.
40 min après environ je décide de reprendre un bain, pas pour me détendre cette fois-ci mais pour aider le col à se dilater, je savais maintenant que c’était pour aujourd’hui ! Je resterais près d’1h dans le bain à souffler pour accompagner ces contractions qui étaient mes amies, celles qui allaient permettre à mon corps de faire naitre mon fils ! Entre deux contractions j’en profite pour me laver les cheveux et le corps mais vite fait car elles sont de plus en plus fortes !
Vers 3h je sors enfin du bain, de peur que le travaille aille trop vite et que j’accouche dans ma baignoire. Mon conjoint se lève et me dit “mais qu’est-ce que tu fous ?” “c’est pour aujourd’hui chéri ! Notre fils sera bientôt parmi nous !” Et là il me demande si je veux qu’on appelle ma mère tout de suite, je lui dis que non, je gère encore et je ne veux pas arriver trop tôt à la maternité.
Le temps passe, je gère comme je peux mais assez bien je trouve, je mange même une pomme et regarde la télé avec mon homme qui lui commence à s’impatienter, je le vois qui regarde la pendule toutes les minutes !
Il est 4h30, je lui dis qu’à 5h grand maximum on appelle ma mère, en lui expliquant que j’ai des contractions régulières depuis 1h du matin. On commence donc à préparer un sac d’affaires pour notre ainé de 2 ans à l’époque, le temps de passer un petit message sur les forums où je suis pour les prévenir que je pars à la maternité et on appelle ma mère !
10 min plus tard elle est là, elle me voit souffler, à chaque contraction je suis obligée de tout arrêter et de me concentrer sur cette douleur…
Arrivée à la maternité (elle est à 10 min de la maison), on est pris en charge tout de suite par le personnel, ma mère repart avec notre fils encore à moitié endormi. Une SF m’examine, très douce, et me dit “c’est pour aujourd’hui ma petite dame, vous êtes à 4 cm !” Et moi dans ma tête je me dis “mince, c’est tout ?!” un peu déçue de ne pas être arrivée plus dilatée…mais bon je me reprends vite en me disant que dans quelques heures, j’aurais mon fils dans les bras !
On nous installe donc directement en salle de naissance, monitoring et tout le tintouin, j’avais fait un projet de naissance mais dans le feu de l’action je ne l’ai même pas donné au personnel médical, je leur ai expliqué au fur et à mesure ce que je souhaitais, une partie a été respectée, l’autre moins mais tant pis…
Les heures passent, les contractions s’intensifient de plus en plus, je commence à avoir du mal à gérer, mais je tiens bon, mon homme me masse le dos avec une préparation spéciale accouchement à base d’huiles essentielles, et entre deux contractions me fait rire, on compare mon monitoring avec les autres femmes qui sont en travail dans les salles voisines, on a bien rigolé en tout cas !
Vers 8h du matin, je ne suis dilatée qu’à 6, la SF me demande si je veux la péridurale, je lui réponds que oui, je suis fatiguée et j’ai l’impression que le travail n’avance pas…j’ai hâte de serrer mon fils dans mes bras.
15 min plus tard l’anesthésiste arrive et me pose la péri, je n’ai rien senti, comme pour mon premier d’ailleurs, un bonheur ! Je lui demande de bien la doser, je veux tout sentir mais sans avoir mal, chose qu’il réussit à faire avec excellence, merci monsieur !
Vers 9h la SF revient pour me réexaminer, mon col n’est même pas à 7, elle me propose de me percer la poche des eaux, je lui dis oui et en même temps elle me sonde la vessie. Et ensuite tout s’accélère ! 1/2h après je sens que çà pousse en bas, de plus en plus fort, j’appelle la SF, je lui dis, elle m’examine et me dit que oui, il est là ! On s’installe, mon obstétricien arrive et je commence à pousser. Tout est nouveau pour moi, pour mon premier la péri était sur dosée et je n’avais absolument rien senti pendant l’expulsion, ce qui m’avais d’ailleurs valu les forceps !
Là, je sens tout, çà fait bizarre, pas mal mais pas agréable pour autant. Je pousse fort, je veux qu’il sorte, je fais abstraction de cette “sensation » de passage du bébé je sens que çà s’écarte en moi mais sans avoir mal…
En 3 ou 4 poussées, Owen est arrivé, on me le met sur ma poitrine, il est tout mou, tout chaud, il pousse son premier cri, je regarde mon homme, il est ému, la première fois que je le vois comme çà d’ailleurs !
Owen est donc né le 21 avril 2010 à 10h10, je n’ai pas eu d’épisio, juste une toute petite déchirure interne qui m’a valu 2 petits points de rien du tout…
On m’amène dans une chambre le temps que ma chambre où j’y passerais mon séjour se libère, il y prendra sa première tétée, me regardant déjà dans les yeux, mon petit bonhomme, mon petit amour, toi qu’on avait désiré, attendu, tu es enfin là, tu es beau et je t’aime déjà plus que tout !
Bienvenue dans ce monde mon petit prince !

Comparé à mon premier accouchement, je peux dire que celui-ci était un pur bonheur ! La plupart de mes demandes ont été respectées, le personnel de la maternité (SF, infirmières, puéricultrices…) ont été super avec moi, avec nous, à l’écoute.

J’attends une petite fille pour le 23 février 2013, j’espère que ce troisième accouchement sera aussi bien que pour mon deuxième ! J’ai hâte de revivre ce moment magique, pleins d’émotions…

Vanessa Raymond, maman de 2 garçons et enceinte d’une petite fille qui devrait arriver très prochainement…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :