Agnès – février 2012

8 Fév

Notre fille nous a tout appris.

Elle est née avec péridurale, épisiotomie, forceps…
Grâce à elle, nous avons appris qu’autre chose était possible.

Son frère est né chez nous, le 23 février 2012.

La veille, nous passons une formidable journée, avec un air de grandes vacances : plusieurs heures au parc avec Lilas toutes deux les lunettes de soleil vissées sur le nez, mon compagnon, W. nous rejoint en bas de chez nous et joue un peu avec Lilas tandis que je remonte à mon rythme. Le déjeuner est joyeux…la journée s’écoule et le dîner est euphorique : Lilas et moi n’arrêtons pas de rigoler !! W. me dit :  » Lilas, elle, elle sait que c’est pour demain ! « 

Comme mon dos me tire, je vais ensuite m’étirer et me relaxer sur mon ballon en appelant ma marraine au téléphone. je me sens super bien, détendue et contente… avec le bas du dos qui tire d’une façon nouvelle …

La nuit s’écoule … je sens bébé qui bouge beaucoup, ces derniers temps il était tout blotti à droite de mon ventre (on le sentait en appuyant : ventre mou à gauche, bien habité à droite !) je le sens bouger pour se placer au milieu de mon ventre… il prépare sa sortie ? Je me lève pour aller aux toilettes, le bas du dos tiiiire, ça bosse…

Jeudi matin 23 février, W. est au téléphone avec ses collègues. Lilas se réveille « yéyée maman!!  » et réclame sa tétée. On fait une longue tétée bien goulue, elle est super bien blottie contre moi.
Je me lève et je vois que le drap me semble taché… dans l’entrée hop ! Je commence à perdre les eaux doucement… j’appelle W. qui accourt et avec bon sens m’envoie aux toilettes ! Et là je réalise vraiment que ça y est, on y est, on est en route…
Je préviens ma sage -femme Tatatalie ( surnommée ainsi par ma fille) par texto.
Je préviens ma belle-soeur par texto, je lui dis de se tenir prête, qu’on aura sans doute besoin d’elle aujourd’hui pour garder Lilas… je me relève, me rassois, Tatatalie m’appelle et on décide de faire le point régulièrement.
Sans nouvelles de ma belle-soeur je l’appelle plusieurs fois de suite comme convenu… avant de m’installer sur mon ballon. Les contractions sont régulières, tous les 1/4 d’heure environ je souffle longuement… puis je reparle à Lilas qui est un peu fébrile et inquiète quand je souffle. W. alterne téléphone et présence auprès de nous.
Ma belle-soeur rappelle, elle me dit qu’elle va annuler ses 2 clientes de la matinée et essayer de se faire remplacer à son travail du jeudi aprem. Elle arrive vite, W. prépare un petit sac pour Lilas, je participe comme je peux armée de ma serviette de toilette… et voilà que notre Lilas part avec sa tata (à 10 minutes de chez nous, ouf)
..pincement au coeur… heureusement sa super Tata nous enverra très régulièrement des photos de notre choupette.

On picnique, entre 2 contractions… l’humeur est joyeuse et concentrée à chaque contraction… je suis bien sur mon ballon..
Tatatalie rappelle, si pas de changement ou d’intensification, on doit aller à la clinique… rv est pris pour 16h30
… ça, ça ne me plaît pas, l’idée de sortir de chez nous, de notre bulle, non non non ! W. me dit « ma femme, elle veut pas y aller, ça va donc s’intensifier ! »… effectivement… les contractions se rapprochent et se renforcent. Je me suspends au cou de W. en soufflant, à chacune.

Tatatalie rappelle et à ma voix résume « ah, ça a changé »… ! Elle m’explique qu’elle a regroupé ses consultations… hop, voilà une contraction quelle accompagne au téléphone avec moi….

L’après -midi se poursuit ainsi …
J’essaye d’aller dans la chambre m’allonger pour changer un peu de position et là, allongée sur le côté, je suis complètement broyée par une contraction, insupportable… je panique, W. me rassure, on fonce se remettre dans le salon et je retrouve mon ballon.
Tatatalie rappelle… nous indique où elle est, en voiture, elle arrive… les contractions s’intensifient…et la voilà, il est 19h30.

Pénombre, lampes de sel et bougies allumées, Loreena MacKenit en fond sonore (seule musique que je choisis parmi ma sélection initiale! )
Je suis toujours assise sur mon ballon, me suspendant au cou de W. (qui devra ensuite prendre rv chez l’ostéo !!). Tatatalie me masse le dos, digipuncture très agréable qui me débloque le dos. Elle me réchauffe le bas du dos avec de l’encens chinois et m’examine, je suis d’accord pour faire le point… elle se demande…. sent-elle la tête de bébé car je suis déjà top dilatée ou membrane très fine ? Elle m’annonce ensuite « une nouvelle en 2 volets, l’un un peu gris et l’autre encourageant. » je suis dilatée à 3/4 cm…mais l’utérus est très souple et tout prêt à s’y mettre. J’accueille ça tranquillement. Elle me prépare des ampoules de spasfon et m’applique des ventouses sur le dos. W. me fait couler un bain… il a du mal à s’éloigner, veillant à être présent pour chaque contraction… il n’en loupera effectivement que très peu !

Je m’appuie en arrière sur les genoux de Tatatalie, doucement encourageante et rassurante.
On tente le bain… et là s’ensuivent 2 contractions horribles ! Trop douloureuses ! Je panique un peu, FAUT que je sorte du bain, je m’y sens coincée, seule, je veux toucher W…. je sors et là, grosse contraction qui change…j’ai comme un éblouissement et je visualise une ouverture, un ovale qui s’ouuuuvre…. image qui ne me quittera plus.
Retour au salon… à 4 pattes sur le ballon… soulagement…

Et là, les contractions sont grandes, puissantes, pleines, je m’ouvre… quand je dis que j’ai peur de devoir pousser, Tatatalie me rassure, pas besoin, bébé fera tout le boulot. Pour accompagner ces contractions elle me demande de m’appuyer de façon imaginaire avec mes bras contre la bibliothèque en face de nous… une… deux… et elle voit les cheveux de bébé !! W. est euphorique, elle m’encourage à entrer mes doigts pour toucher la tête de bébé et ses cheveux ! Olalala, je veux qu’il sorte ! Je ne cesse de répéter cette phrase !

Il y a un total lâcher prise, je sens que bébé vient, qu’on a le temps, que ça se passe en douceur.
Une…deux contractions… c’est l’ouverture totale, « ça pousse », j’accompagne, je me repose, « ça re-pousse »…
Et puis soudain l’ouverture se fait complète et bébé sort d’un coup ! Je le vois atterrir, les 2 mains accrochées à la ceinture de ma robe de chambre ! Je l’attrape, c’est un garçon …bonjour Melvin…oh mon bébé …W. m’enlace..
21h37
Tatatalie et W. m’aident à me retourner pour m’allonger, toujours dans le salon, adossée au pouf qu’ils calent contre la bibli. J’ai Melvin en peau à peau, je répète : « je n’en reviens pas ! ». Comme je grelotte, ils me couvrent. Puis ils rangent un peu, on papote ..
Contractions… j’expulse le placenta doucement en une contraction..
Tatatalie l’examine et on attend un peu, elle le trouve bien à 99,9999% et veut être sûre d’elle… ce qui se confirme. Un petit morceau de placenta et une compresse servent à réparer la déchirure que j’ai sur le périnée.

W. appelle sa mère pour lui annoncer la naissance, et l’annonce à Lilas (elle demandera à s’endormir avec, contre elle, la 1ere photo de Melvin et moi que W. enverra à sa mère et à sa soeur dans la soirée !)

Tatatalie demande à W. de me préparer une collation : le chocolat chaud lait de soja et la grosse tartine de pain grillé au beurre salé sont exquis, inoubliables, surréalistes avec Melvin toujours en peau à peau.
Puis W. prépare des pâtes au fromage, tout le monde reprend des forces. Nous mangeons tous les 3, j’ai Melvin contre moi, je ne réalise pas ! C’est si serein !
Tatatalie remplit de la paperasse, pèse Melvin (3,535 kg) blotti dans notre porte-bébé, écoute son coeur qui bat très tranquillement. Il a des épaules de nageur, on voit les petits muscles !
Je le mets doucement au sein, j’ai envie qu’il tète tout de suite mais il prend son temps. C’est un bonhomme très zen (et ça se confirme ! ) qui ne pleure pas.
Puis W. prend Melvin et Nathalie m’aide à me lever… préparer des protections et me coucher. Elle est chargée, W. la raccompagne à sa voiture…

0h30/1h du mat
Je me sens sereine et euphorique. Comme je le dis à W. cet accouchement, c’est une histoire à 2, c’est notre histoire. Il m’a parfaitement accompagnée, j’avais besoin de lui, de le toucher, je me sens transcendée d’amour.
On passe notre 1ère nuit en cododo avec Melvin… je ne dors pas, entre contemplation de notre bonhomme, excitation, euphorie, grosses douleurs de contractions.
1er petit dej croissants café … comme j’en avais rêvé !

En début d’après-midi Lilas arrive et la vie à 4 commence!

Voilà la naissance de notre vie à 4.

Agnès

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :