Claudine, Montréal, Octobre 2011

13 Fév
Je m’appelle Claudine Proulx-Gagnon et je vous envoie mon récit d’accouchement. Ma belle Béatrice est née à Montréal, Au québec dans notre pays le Canada 😀
Voici notre histoire :

Ta naissance ma petite Béatrice

Vendredi 21 octobre 2011 

Maman est seule à la maison avec Léane, Cédrick est chez sa maman, je profite donc d’un

moment seule avec ta grande soeur. On se colle dans le lit de maman, on écoute yoopa ensemble.

Léane finit par aller faire dodo vers 19h30. Je me remets devant la télé à écouter mes émissions.

Le téléphone sonne, il doit être environ 20h15, c’est Marraine Chantal qui m’appelle me disant

qu’une amie à elle a suivi des cours d’acupuncture et m’offre d’essayer de déclencher le travail,

puisque je suis déjà dilatée à 3 cm et effacée à 70% j’accepte volontiers…tu es en retard de 2

jours déjà à ce moment là et je suis très ouverte à l’esprit de tenter cette méthode. Elles arrivent

donc à la maison vers 20h30 et nous commençons le traitement. Papa revient de travailler à

21h30 et l’amie de marraine montre quelques massages à papa pour soulager maman pendant

le travail. Elles quittent ensuite et maman va se coucher aux alentours de 22h45. Papa vient me

rejoindre à 23h15 et entend maman respirer de façon étrange, mais il SAIT pertinemment que

maman commence à avoir des contractions mais puisque je dors, il ne me réveille pas et décide

plutôt de faire du ménage. (Ton clean freak de père hein! )

 

Samedi 22 octobre 2011 

 

2h30: Maman se réveille et se rend compte de se qui se passe… oufff ça commence c’est sûr.

Mais je décide de me rendormir car je sais très bien ce qui m’attend et je veux être le plus en

forme possible

3h15: Une contraction très forte me réveille et je décide d’attendre la prochaine pour voir

quand elle aura lieu

3h20: Ayayaye 5 minutes d’intervalle entre les 2.. ma sage-femme Marie m’a averti

de ne pas attendre d’être aux 5 min pour l’avertir de mes contractions, je me lève donc et

décide de minuter pour vrai mes contractions… elle sont réellement aux 5 minutes.

3h40: Je vais avertir papa que je me fais couler un bain pour m’assurer que c’est du vrai

travail (même si au fond de moi je le sais, je le sens, tu t’en viens nous rejoindre mon bébé,

ma petite princesse tant désirée)

3h50: Les contractions se rapprochent… oh vite je dois appeler Chantal pour qu’elle se réveille

et commence à se préparer. J’appelle ensuite Marie pour l’avertir que mes contractions

ont commencé et qu’elles sont aux 4-5 minutes maintenant, elle nous donne rendez-vous à la maison des naissances à 5h00 du matin.

4h00: Papa appelle Jojo pour qu’elle vienne garder ta soeur… ma puce sera une grande

soeur bientôt. Il prépare les valises et tout ce qu’il reste à faire de dernière minute.

Pendant ce temps, je continue de calculer mes contractions 4-5 minutes régulières et

douloureuses…de plus en plus. Papa appelle sa mère, mon père, ma mère qui veut être présente dans tes premiers instants de vie.

4h20: Grande-Tante Jojo arrive avec grand-papa.

Je sors avec lui dehors l’accompagner pendant qu’il fume une cigarette. Je n’ai jamais vue ton grand-père aussi nerveux et fébrile.

4h40: On part, ça y est… et je demande à ce que ce soit papa qui conduise, doucement,

lentement. Il me demande: Clo es-ce qu’on fait les rouges ou pas? et je pars à rire en lui disant: Tant que je te dis pas que ca pousse,tu respectes le code de la route 😉

5h00: On arrive à la maison des naissances et Chantal arrive en même temps que nous,

papa est fatigué, il n’a pas dormi de la nuit sachant ce qui l’attendait, il prend le temps de fumer une cigarette en débarquant les valises de l’auto.

Maman pendant ce temps, prend une contraction à la fois, elle nous rapproche de ton arrivée. Enfin, on sonne à la porte 😀 Marie nous acceuille avec Sophie, l’étudiante sage-femme, et me prend dans ses bras… Je me sens bien, je les aime tellement!

5h15: Sophie doit faire des petits test de routine, mais elle me propose de vérifier mon col

en premier lieu. Je me couche donc sur mon lit, dans la chambre Blanche, celle où je te mettrai au monde, je suis à 6 cm et effacée à 100%… Je suis sous le choc, j’en reviens tout simplement pas!! Elle prend ma pression, ma température et tout le reste. Elle me dit aussi que tu es encore haute et que je dois t’aider à descendre, je  décide donc de marcher. Papa me masse le sacrum, j’ai tellement mal dans le bas du dos…

5h30: J’entends la sonnette de la porte retentir, youpie, ma maman arrive!!!!!!! Je vais donc

l’accueillir dans le salon, mais qui vois-je derrière mamie? PAPI, oh mon Dieu que je suis heureuse

de le voir lui aussi,  c’est toute une surprise !!!

Entre 5h45 et 6h40 : Je décide de prendre un bain, Sophie et Chantal s’occupent donc de me

le faire couler et de m’aider à me préparer pour embarquer. Je te sens bouger et j’en profite

pour me caresser la bédaine… ce sera dans les dernières fois que je pourrai le faire, tu es la

dernière de la famille et je ne revivrai jamais de grossesse.. Je suis pleine de nostalgie.

J’embarque donc dans le bain, à genoux pour t’aider à descendre, oufff les contractions

sont de plus en plus intenses. Je reste concentrée, je pense à toi, à ta soeur…

oh non je pleure, ta soeur, ma petite Léane qui a tout juste 2 ans… elle ne

sera plus mon bébé, elle deviendra grande à mesyeux. Chantal me réconforte, elle me fait parler,

pourquoi je pleure, comment je me sens, es-ce un bon sentiment? Oui.. je réalises que bientot

je serai maman à nouveau, je pleure de joie. Chantal m’offre de me brosser les dents

(Haleine de cigarette plus du matin c’est pas ragoutant), j’accepte avec plaisir

car même moi je me sens dégueux héhé 🙂 Je les brosse donc dans le bain et papa rit de moi.

On l’envoie se coucher dans le salon un peu.. il est vraiment crevé mon pauvre amour, on lui dit

qu’on ira le chercher quand je commencerai à pousser (il doit être environ 6h15 à ce moment là).

Chantal est merveilleuse, elle me soutient tellement dans mes contractions, je t’ai vraiment choisi

la meilleure marraine ma puce, elle est attentionnée et tellement rassurante.

Ayayaye ca s’en vient réellement fort maintenant vite vite je dois me recentrer…je me couche donc

dans le bain, mes jambes commencent à être molles. Je pense à Cédrick, ton frère, mon grand

bonhomme… Je dois rester calme, je dois rester forte, pour lui, pour qu’il soit fier de moi,

je pense fort fort à mon Cédrick, je visualise son visage, je l’entends même crier

MARIO BROOOOSSSSS, ah mon grand, il m’aide tellement à rester forte. Je pense aussi

à toi bien entendu mais je dois m’accrocher à quelque chose de réel pour moi, tu es tellement

encore abstraite pour moi. Ne m’en veux pas surtout Béatrice,mais tant que je ne t’aurai pas vue,

tu es irréelle pour moi. À chaque contraction je pense à lui, mon fils, je ne l’ai pas mis au monde,

mais je l’aime plus que tout, autant que mes 2 princesses.

6h40: OOOOOH mon dieu ça pousse.. pas déjà, c’est impossible!!!! Chantal appelle Sophie pour

l’avertir. Sophie me demande donc si elle peut vérifier mon col, je lui dis que oui,

mais elle ne me dit pas à combien de centimètres je suis (sûrement plus de 8 cm). Elle me dit

que tu t’en viens mais que tu es encore un peu haute et je n’ai toujours pas rupturé

ma poche des eaux. Elle me suggère aussi de me remettre sur les genoux mais je ne veux pas,

je veux me reposer encore un peu. Je prends des nouvelles de papa,

il somnole sur le divan dans le salon.

7h20: Oh lala, ca pousse, c’est fou, ca pousse, je te sens descendre, tu arrives c’est certain!!!

Sophie arrive dans la chambre, je commence à pousser doucement sans même m’en rendre compte.

Entre 7h22 et 7h37: Elle me recommande fortement de me mettre sur les genoux, ce que je

fais de peine et de misère…mais oh, en changeant de position, je sens quelque chose d’étrange,

je ne saurais décrire, un peu comme un ballon qui éclate mais… amorti. Ça y est je sais TRÈS

bien c’est quoi, mes membranes viennent de rupturer et je panique, je hurle: CA VIENT DE

CREVER, MES EAUX!!!! Sophie vérifie l’eau, elle est claire, c’est bon signe, je peux donc te

mettre au monde dans l’eau sans problème. Je perds la carte, Chantal me colle la tête sur

son épaule, elle me met une main sur mon visage et me dit fermement: Claudine, calme toi,

respire, calme toi, ca va aller. Béatrice s’en vient, elle va naitre avec le soleil!

Je me recouche dans le bain, mais ça pousse c’est horrible, je te sens tellement proche,

je suis sous le choc. J’ouvre mes yeux et je vois plein de monde autour de moi, Papa est à ma

droite, il me tient la main, Kimberly l’aide natale est à mes pieds à gauche et filme, Sophie est

à droite et surveille ton arrivée, France la 2ième sage-femme est là aussi avec Marie

et supervise Sophie (il ne lui reste que 6 mois avant la fin de son cours, c’est elle qui

m’accouchera). Ça y est on commence à pousser pour vrai, mes lèvres s’entrouvent et

je pousse… la moitié de ta tête sort, j’étire mon bras et te touche, sa y’est,

tu deviens réelle pour moi, je t’aime tellement déjà. On attend la prochaine contraction

et on repousse, ta tête sort au complet, oufff c’est merveilleux, tu es presque parmi

nous mon amour! Chantal me dit qu’elle croit que tu seras une autre petite blondinette

et je réponds en riant : Ah non!!! Et là je trouve ca EXTRÊMEMENT long… j’attends la

prochaine contraction pour faire passer tes épaules, je commence à m’inquiéter

un peu intérieurement, ta tête est sortie, tu es dans l’eau. Ah la voilà, la vague que

j’attendais tant, on pousse et maman y met tout son coeur, je sais qu’après

cette poussée tu seras dans mes bras, enfin, après 9 mois d’attente, même que je dirais,

13 mois en comptant le temps que papa et maman on essayé de te concevoir.

7h38: Je pousse donc, fort, de toutes mes trippes.. tu sors enfin, tu es là, Sophie

t’attrape et te met rapidement sur moi. Je suis en amour, oh mon bébé, mon bébé,

mon amour!!!!!!

Le soleil pénètre doucement dans la chambre, il vient te souhaiter la bienvenue sur terre.

Je demande à ce que ma mère entre dans la chambre pour partager ce moment avec nous.

Maman est en larme, papa aussi, Mamie et papi aussi, que d’émotion, un petit soleil est né!

Les sage-femmes nous laissent le temps de se dire bonjour comme il se doit avant de me

faire sortir du bain.

Tu es donc née le 22 octobre 2011 à 7h38, tu pesais 5lbs et 11 oz et mesurais 19 pouces.

Après un minuscule 4h00 de travail actif. Ce fût le plus bel accouchement du monde. Je t’aimais avant de te connaitre mais maintenant, je t’aime d’avantage mon petit soleil, cet amour est inconditionnel, n’en doute jamais.

Claudine Proulx-Gagnon

Ta Maman  xxxxx

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :