Ludivine, Paris, Juillet 2010

26 Fév

Ton histoire commence réellement en ce lundi 9 novembre. J’ai eu mon retour de couches le 27 juillet. Puis les prochaines règles le 16 septembre, soit 7 semaines après !

J’ai donc acheté la veille un test de grossesse après avoir attendu au moins 7 semaines les prochaines au cas ou… On m’avait dit que les règles peuvent être irrégulières après un RDC. Je m’attendais donc à un résultat négatif et à ce que les saignements arrivent dans les jours suivants…

Je suis donc un peu surprise de voir marqué « enceinte » sur le test ! Le soir même je vais faire une prise de sang pour confirmer et je laisse un message à N., notre SF afin de la prévenir au plus tôt qu’on aura besoin d’elle cet été !

 Le résultat explique également mon énorme fatigue de ces dernières semaines, mes nausées de ces derniers jours et le fait que fumer me remonte le coeur depuis une semaine…

 Le début de grossesse est très fatiguant, je perds 5 kilos, nausées tous les jours ! Rien ne passe ou presque…. La grossesse est assez stressante, un mari complètement submergé par son travail, un appartement à trouver impérativement avant la naissance, Lorléana qui enchaîne dent sur dent (elle veut les sortir toutes avant ta naissance, on dirait !) et me fatigue !

L’impression de ne pas pouvoir me consacrer à toi ni à ta grande soeur comme il le faudrait… La crainte que tu ressentes un « rejet » peut-être…. Une question que m’a posé N. un jour : « mais c’est quand que tu es « juste enceinte » ? » Euh….. Le soir, dans mon bain, c’est notre tête à tête….

 Ta soeur est née en plateau technique à J+6 ou J+9, selon les calculs. Un accouchement « déclenché » par un décollement de membranes. Un peu vexant…

Cette fois-ci, je tiens absolument à avoir mon AAD ! J’ai l’impression que je dois (me ?) prouver quelque chose… Mais pour cela, il nous faut notre chez-nous !

 Nous emménageons enfin le 13 juin, un mois avant la DPA ! 21 juin, N. est de retour de ses vacances, médicalement pour toi tout va bien et pour moi aussi (taux de fer bien remonté), c’est bon ! La voie est libre pour l’AAD.  Il n’y a que le week end du 3-4 juillet ou elle n’est pas disponible, et le soir du 14 juillet : elle organise une soirée à la clinique pour le feu d’artifice, alors elle ne souhaite pas de naissance à la maison ce soir-là. Si bébé se décide pour cette date là, il nous faudra aller à la clinique.

 Le temps passe, la chaleur devient canicule ! L’attente est horriblement longue ! Je commence sérieusement à stresser que tu ne dépasses le terme toi aussi ! Les hormones travaillent trop ! Je commence à me résigner à avoir ce rendez-vous post-terme le 14 puis les contrôles… Puis le risque de devoir déclencher la naissance… Et les questions se bousculent tous les jours dans ma tête : « est-ce que mon corps aurait donc toujours besoin d’un petit coup de pouce pour déclencher le travail ? », « est-ce que mes bébés vont tous avoir besoin de plus de temps que la moyenne pour se peaufiner ? »

 Se pose également la question de Lorléana. Il est prévu que ma mère vienne s’occuper d’elle si le travail se fait en journée, l’emmène éventuellement selon comment elle réagira… Mais je me refuse de l’envoyer d’office chez mes parents… Je ne la veux pas loin de moi. D’où ma crainte croissante de devoir aller à la clinique. Elle ne pourra pas nous y suivre !

 Comme ta grande soeur, tu as su te faire désirer jusqu’au bout…

DPA prévue au 13 juillet. En fait, depuis la début je trouve que c’est une bonne idée. Pile poil les 18 mois de ta soeur, un mardi comme elle, très bonne date je trouve, même si l’impatience me fait désirer que tu arrives plus tôt.

Pendant la grossesse, j’essaye d’imaginer ta naissance. Celle de Lorléana a été très longue pour diverses raisons, j’estime que pour la tienne, le travail devrait commencer tranquillement le soir, et que tu naisses au petit matin, avant que ta soeur ne se réveille… Donc, début du travail le 12 et naissance le 13 matin… Pour moi, ça serait super !

 Tous les soirs, je me dis « ça y est, la puce est couchée, tu peux commencer à venir si tu veux… » Et tous les soirs je peine à m’endormir… Et je désespère chaque matin d’être toujours « 2en1 ». D’autant plus que ma soeur est enceinte également et que nous avons la même sage femme (PT prévu pour elle, elle ne souhaite pas d’AAD) ! Et n’a toujours pas accouché, son terme est le 14 juillet !

Je trouve un grand soutien de la part des copinautes ! Toutes sont là pour me rassurer, répondre à mes interrogations…

Le jour du terme, je me résigne enfin à ce que tu naisses plus tard….  

 Mercredi 14 juillet.

 5h20 : je suis réveillée par une douleur sourde dans le bas ventre… Je mets un moment à émerger et à me rendre compte que ça ressemble à une contraction. Douleur de règles ou de gastro… Mais pas de durée vraiment précise, ça ne fait pas de « vagues ». C’est plus ou moins continu.

 6h10 : je finis par me lever, j’arrive plus à me rendormir… Je vais prendre une douche chaude. Je me sens bizarre… Je me dis que ça se trouve ça commence, mais franchement, la date ne me convient pas du tout ! Je me dis donc que le travail commence lentement comme la dernière fois et que ça va s’accélérer ce soir et que tu naîtras après minuit. Le 15 quoi…

Je vérifie comment est le col pour voir… Bah comme avant, à part qu’il est moins facilement accessible, bon, ça doit être la tête un peu plus basse qui gêne. Normal quoi puisque ça doit appuyer dessus… Bon…

 7h30 à peu près :  Lorly se réveille, José se lève et me trouve sur le canapé. Je lui explique que ça a l’air d’avoir commencé, mais bon… Doucement, comme la dernière fois…

 Entre 8h et 9h, je regarde l’heure, et en effet, les contractions sont toutes les 20 minutes. 8h, 8h20, 8h40… J’envoie un sms à N. pour la prévenir au moins que je ne viendrais pas au rendez-vous. Impossible de faire le trajet en métro avec Lorléana et des contractions ! « Coucou, juste pour te prévenir : suis pas sûre de pouvoir venir cet après midi. Quelques contractions toutes les 20 min depuis ce matin vers 5-6h. Ca a l’air de commencer tranquillou… »

 8h53 : réponse de N. : « Les 2 soeurs semblent réagir de concert alors ! B. semble avoir perdu les eaux… »

 Alors, là….. Tout se chamboule dans ma tête ! Ce que je craignais est arrivé ! On en avait justement parlé avec ma soeur la veille. Parce que qui dit 2 mamans en travail en même temps, signifiait les 2 à la clinique ! Et adieu AAD……… Mais bon, si nos bébés veulent vraiment naître en même temps, c’est peut-être qu’ils ont une bonne raison alors je vais pas en vouloir à ma soeur si ça doit se passer à la clinique quand même !

Alors, je réfléchis, je me dis que donc il faut VRAIMENT que ça ralentisse un peu, que ça dure toute la journée et que ça se passe le lendemain matin… Je prends 2 spasfons au cas ou, si c’est pas un travail vraiment actif, ça va ralentir les choses peut-être…

 9h09 : Je lui réponds juste après une contraction : « Ah bah elle est bien bonne celle là ! J’ai pris du spasfon au cas ou, mais si ça passe pas, je pense en avoir pour un bon bout de temps si ça continue à ce rythme »

 9h15 : réponse : « Hier je me suis dit que les 2 soeurs seraient bien capables d’accoucher ensemble ! Des « faux jumeaux » ces petits ? »

 9h20 : je lui réponds un truc à propos de « logistique » à savoir comment on va pouvoir s’organiser vu que je pense avoir besoin d’elle cette nuit, qu’il y a cette fameuse soirée, et que c’est problématique… Enfin, prise de tête quoi… (le SMS qui commence déjà à être bizarre… En le relisant, je me suis dit : « mais pourquoi j’ai marqué ça ??? »)

 Je poste sur le forum pour prévenir que le travail a ENFIN commencé ! Que c’est tout tranquillou et que j’en ai pour un bon bout de temps. Mais que je suis stressée par cette histoire que le travail a peut-être commencé pour ma soeur aussi….

 Après petite discussion avec José, je lui dit d’aller bosser et de rentrer vite après. Comme la dernière fois j’ai eu des contractions toutes les 20 minutes toute une nuit, je pense pouvoir gérer toute la matinée, coucher Lorléana à midi et après gérer voire siester en même temps qu’elle jusqu’à 15h pour économiser mes forces pour cette nuit, et il serait de retour entre 15h30 et 16h… Tranquille quoi ! Le timing est nickel… Il part en voiture pour pouvoir rentrer plus vite au cas ou.

 Je décide de prendre une douche chaude, ça me ferait du bien. Dans la douche je me dis que j’espère qu’il a pas pris trop d’eau chaude ce matin parce que si j’en ai besoin à nouveau cet après midi, va falloir que ça réchauffe ! Alors, je mets l’eau bien chaude quand même, mais que ça coule  doucement… Au bout d’un p’tit moment, j’ai l’impression que les choses deviennent un peu moins facilement gérable… Mais pas régulièrement, je sais pas, mais c’est pas pareil ! En plus Lorléana veut me rejoindre dans la douche ! J’arrive à l’envoyer jouer avec son chien en bois, elle me le ramène… Mais insiste ! Pfff…. Je me dis que je vais pas arriver à la gérer en fait et que José ferait mieux de rentrer finalement… Je lui dis que je vais appeler papa.  

 10h13 : Je l’appelle, je lui dis que j’ai l’impression que ça s’accélère un peu, je sais pas trop tous les combien, irrégulier, mais que je préfère qu’il revienne finalement, la puce veut prendre la douche et j’arrive pas à m’en occuper. D’autant plus que ça recommence à faire mal dans le dos… Il me dit qu’il part.

Il me dira après qu’il a quand même pris quelques minutes pour finir ses trucs, imprimer des papiers pour ses collègues qu’ils puissent bosser le lendemain, enfin, mettre les choses bien quoi… Il était pas pressé, j’avais pas l’air méga affolée…

 Je tente de vérifier ou en est le col (bien que je ne sache pas trop comment reconnaître ou ça en est, je pense quand même pouvoir sentir si ça a changé ou pas) Et là, je sens une grosse boule avec un cercle autour…. C’est la que j’ai compris que ça s’est vraiment accéléré en effet ! Et que ça agit bien ! Mais j’aurais bien été incapable de dire à combien de dilatation j’étais !

Je me rends compte que ça sera pour bien avant cette nuit ! Je pense même que je me doutais que ce serait très rapide, parce que vu comment je commençais à douiller, il FALLAIT que ça soit rapide, j’aurais jamais supporté trop longtemps, je commençais vraiment à flipper d’avoir aussi mal ! « Mais comment j’ai fait la dernière fois ??? »

 Je dis à bébé « Attends papa s’il te plaît, il arrive, mais après dépêche !!! »

 Je sors de la douche, je me pose sur les wc juste en face. Lorléana commence a vraiment râler parce qu’elle veut aller dans la douche ! Pffff ! Je me penche, lui enlève son body, sa couche et hop elle grimpe dedans. Je me relève, lui allume l’eau pas trop fort et pas trop chaud.  

Je songe au ballon dans la chambre… Hop, une serviette autour de la taille, et je vais dans la chambre. Appuyée sur la table à langer c’est pas mal… Ou les mains appuyant sur le ballon même, c’est mieux ! Je pense aux récits que j’ai lu et aux fameuses lingettes trempées dans l’eau chaude. On va tester ça. Je prends 3 mini serviettes Ikéa dans un tiroir, je retourne dans la salle. Hop, une contraction à genoux sur le canapé. Mouaif… Pas mal, mais purée ça douille quand même ! Et Lorly qui m’appelle, elle veut pas être seule dans la douche… « J’arrive ! »

 Retour dans la cuisine. Au passage, mon portable vibre, je regarde, un sms de ma soeur pour moi et ma mère qui dit de pas trop l’appeler car la phase arrivée de bébé a commencé ce matin et qu’elle a besoin d’être au calme. J’oublie de lui répondre…

La puce m’appelle, maintenant, elle veut sortir, et se laver les dents ! Je lui met sa chaise devant le lavabo, lui file sa brosse… Elle me réclame je sais pas quoi encore ! Elle dit « maman, maman » Elle veut que je me lave les dents aussi… « Ah ouais, mais là, ma chérie, ça va vraiment pas être possible ! » Je lui file ma brosse à dents, ça l’occupe un peu….

La salle de bain donne sur la cuisine, je sors une casserole, je me dis que ça va être long de faire chauffer l’eau ! Et je repense à l’eau encore chaude du petit déjeuner dans la bouilloire. Hop, je la vide dedans, met la casserole sur une plaque. Aaah ! Oui, je confirme, ça fait grave du bien !!! Je teste accroupie, appuyée contre la machine à laver, pour avoir un truc qui appuie sur le dos. Pas mal la position, mais purée, c’est pas ça ! Je me repose sur les wc, c’est vraiment mieux…. Mais pas d’eau chaude là….

Lorléana me redemande je sais pas quoi en montrant l’étagère… Je lui propose, un rouleau de papier toilette, et un gobelet en plastique. N’importe quoi mais que ça l’occupe ! Je peux pas à la fois gérer des contractions comme ça et elle !!! José !!! Dépêche toi !!!!!! Des wc, je peux apercevoir le micro ondes. Je jette un oeil. 10h40…. 10h43….. 10h46…. 10h47 pour la fin de la contraction. Ah bah ouais… En effet… Ca a VACHEMENT accéléré !!! Je m’imagine encore quelques heures comme ça. Mais comment je vais faire ??? Je tiendrais jamais le coup !  

 Lorly s’éclate à renverser son gobelet plein d’eau sur elle… De la flotte partout par terre ! Je mets la serviette à mains par terre pour absorber… Elle continue…. Je sais pas pourquoi, mais ça me met hors de moi ! Je me lève des wc, je lui dis d’arrêter, de le faire avec l’eau de la douche (qui coule toujours…) au moins, ça en mettra moins partout ! Je la prends de sa chaise, la pose dans la douche un peu brusquement… Purée ! Moi qui lui explique toujours tranquillement la raison de chaque chose ! Elle est surprise et vexée ! Elle se met à hurler ! En plus, l’heure du repas approche, alors, ça l’aide pas à ne pas criser !

Je sors de la salle de bain, je me mets des lingettes brulantes dans le dos, mais franchement, c’est pas pratique de se tenir une lingette sur le dos pendant une contraction ! Trop mal !

 Je teste à 4 pattes, c’est mieux ! Hop, on éteint la plaque (purée, à quoi je pense quand même !), met la casserole par terre (j’ai même pensé que c’était du lino et que j’aurais du prendre un dessous de plats, mais pas le temps, ça recommence !)

A 4 pattes au moins, pas besoin de tenir la lingette ! Et j’ai une autre main dispo pour en mettre une sur le ventre et le périnée en alternance ! Trop bien !

Et là, José rentre ! Il me trouve dans cette position, en pleine contraction, la puce hurlante dans la douche. J’arrive quand même à lui expliquer en 2sec que c’est pas grave, elle est juste vexée, qu’elle s’est pas fait mal, que moi je douille, c’est toutes les 3min et qu’il faut qu’il me mette des lingettes sur le dos, j’ai trop mal là ! Il me fait ok. Il enlève ses chaussures, les pose devant la porte, regarde ou sont les lingettes. Et hop ! Action !

 Il récupère Lorléana dans la douche, la pose un instant dans son funpod (une espèce de tour en bois qui la met à hauteur de plan de travail pour qu’elle puisse participer à des activités et qui sert de chaise haute aussi). Elle s’arrête de hurler, mais est quand même un peu surprise devant toute cette agitation.

 Il me demande si j’ai appelé N. Euh…. Bah en fait, pas eu l’occasion, j’attendais que tu sois là, plus pratique…

10h48 : Il l’appelle et lui dit que ça s’est accéléré finalement, et que j’ai des contractions toutes les 3 minutes.

Elle allait justement nous appeler. Elle demande si j’ai des envies de pousser, je dis que non, mais envie de pisser toutes les 2 sec (ce que je fais depuis ce matin d’ailleurs ! 3 gouttes à chaque fois, mais presque après chaque contraction !) Elle arrive de suite.

 Il me dit « elle a dit d’appeler quelqu’un pour venir gérer Lorléana et qu’elle arrive. J’appelle ta mère donc »

Je lui dis « Non, pas le temps, prends Lorly, met là dans son lit, avec un bib, c’est l’heure, explique lui vite fait, mais là elle râle trop ! »

Je sais que ça sert à rien qu’il l’appelle. C’est MAINTENANT qu’il faut faire quelque chose et je sais en fait que de toute façon le temps qu’elle arrive, ce sera trop tard.

 Il l’emmène, quand il sort de la cuisine, je rajoute Et dépêche ça pousse !!!!!!!!! (mais il a pas entendu…)

Il revient rapidement. La puce râle dans son lit, forcément, elle comprend pas pourquoi on l’isole comme ça…  

Accroupie, j’ai une lingette sur le périnée et je sens la tête qui arrive depuis 1 contraction déjà… A la prochaine contraction la tête sort, pendant qu’il lui apporte son biberon. Je sens la tête qui pousse ma main ! C’est merveilleux comme sensation ! Je n’avais pas eu l’occasion de ressentir tout ça pour Lorléana. Trop épuisée par la durée je peinais déjà à me concentrer sur le fait de pousser….. Il revient je lui dis « prépare toi à l’attraper à la prochaine contraction ! Et mets moi du chaud sur le dos !!! »

Et là, il s’aperçoit que la tête est dehors ! Il attrape le tas de serviettes par terre à côté qui attendait d’aller dans la machine, en mets partout autour et en dessous de moi pour absorber (la poche a cédé je crois juste quand la tête est sortie), enlève sa montre, sa bague pour pas blesser bébé et on attend…

 Et là, j’ai une seconde d’inquiétude… La prochaine contraction se fait vachement attendre ! C’est très bizarre ce moment… Je me rends compte que mon bébé est à moitié dehors, moitié dedans… Suspendu entre deux univers…. Je caresse la tête de mon bébé…. Je demande à José si elle va bien, car elle ne bouge pas. Il me dit que oui (il lui a soufflé un peu dessus et elle a fait une mimique rassurante). Je lui dis « au fait, la tête est de quel côté ? Parce que tu sais, elle doit tourner normalement, elle devrait le faire seule, mais bon… Comme ça tu sais… »

Ok, la contraction arrive, je suis à 4 pattes, c’est mieux qu’accroupie finalement..

« chaud !!! » il met la lingette bouillante sur mon dos, j’en mets une sur mon ventre et c’est parti pour la dernière ligne droite !

Ca pousse, je pousse, les épaules passent ! Et il accompagne notre fille dans sa sortie !

 Ca y est ! Adénaïlis… Tu es née ! Toute seule ai-je envie de dire… C’est toi qui es sortie quand bon t’as semblé, et non mon corps qui t’a expulsé de ton nid…

 Après, je réfléchis 2 secondes, je lui demande de me la passer par dessous une jambe (je suis toujours à 4 pattes !) et je m’assois en tailleur. Je lui demande d’aller chercher sa serviette sur l’étagère, de me mettre la mienne sur mes épaules pour pas avoir froid. Notre petite puce est toute calme, elle somnole à moitié, s’étire puis regarde autour d’elle genre « bon, je suis là, on attend maintenant ? »

 11h04 : Il appelle N. pour lui dire qu’elle est née. Elle est à 2 rues de chez nous. Elle arrivera dans les 5 minutes. Il prend une photo.  

Je lui demande d’aller chercher Lorléana qui est toujours en train de nous appeler de son lit ! Il va la chercher et on lui présente sa petite soeur. Elle montre la serviette et dit « Bébé ! Bébé ! » C’est trop mignon ! Mon bébé est devenue grande soeur !

Je me décale un peu pour pouvoir m’appuyer contre le mur. J’ai les jambes qui tremblent !

N. arrive…

 Ensuite, examens… Je suis bien pâle parait-il… Le contre coup je pense. Je ne m’attendais vraiment pas à ce que ça soit AUSSI rapide ! Bien que je l’espérais…

Le cordon a fini son usage, José le coupe, le placenta sort… Et je ne saigne quasiment pas ! N. en est toute surprise ! Aucune déchirure, rien du tout ! N. me félicite, ma puce, on a bossé comme des pros!

 Papa t’amène sur le lit, revient m’aider à y aller aussi. On m’allonge, et José part préparer quelques tartines de chèvre frais (bah oui, c’est l’heure du repas, Lorléana va pas tarder à avoir faim, elle a un bib, mais bon… Et puis, moi j’ai grave la dalle ! Ca creuse !)

 On mange, on discute, Lorléana est sur les genoux de N. et participe aux soins (elle a pris la tension de môman…)

Adénaïlis est une crevette comparée à sa soeur ! 49cm, 3,500kg et un PC de 34cm ! (52cm 4,040kg et un PC de 37cm pour Lorléana !)

Mais une crevette méga zen !!! Elle est toute éveillée, regarde autour d’elle sans un bruit ! Lorléana la comble de bisous ! Méga tétée d’une heure puis s’endort……..

Vers 14h30 N. nous laisse entamer notre nouvelle vie à 4 après avoir à nouveau félicité le papa…

 Je doutais de la capacité de mon corps à accoucher sans coup de pouce pour lancer le travail… Et bien merci ma fille, tu as réussi à annihiler tous mes doutes en quelques heures ! J’ai eu l’accouchement dont je rêvais pendant ma première grossesse. Rapide, efficace, chez moi, sans aide extérieure médicale, et même sans sage femme par dessus le marché !

Publicités

Une Réponse to “Ludivine, Paris, Juillet 2010”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :