# 194 Claire_ Annemasse

28 Fév

> Pas de très long récit pour ma part, cependant je souhaite évoquer ici quelques points importants de mon accouchement :
>
> 1) En arrivant à la maternité, l’anesthésiste m’a forcée à me décider en urgence pour savoir si je voulais la péridurale ou pas : « Si vous n’avez pas pris de décision dans 10 minutes ce sera trop tard, parce qu’après je rentre chez moi! » Je ne parle même pas de son agressivité envers moi. S’il m’avait dit que bientôt il serait trop tard pour poser la péridurale parce que j’étais à un stade trop avancé, je veux bien, mais juste parce qu’il ne veut pas faire d’heures supplémentaires… J’ai réussi à lui dire qu’il avait mal choisi sa profession, car il était sensé être là pour aider les autres, pas pour les traiter comme des moins que rien.
>
> 2) Lorsque j’ai donné le projet de naissance à la sage-femme le soir de mon accouchement, elle a rigolé, n’a pas voulu le prendre en compte et a dévalorisé tout ce que nous avions écrit mon mari et moi. Elle m’a même dit : « Le gynécologue va bien rigoler quand je vais lui montrer ça! ». Le gynécologue n’avait pas rigolé quand je lui avais montré mon projet de naissance lors de la dernière visite de contrôle avant l’accouchement. Cette sage-femme devait avoir 35 ans, j’ai été très étonnée de sa réaction car on m’a dit que c’était plutôt les sages-femmes de la « vieille école » qui réagissaient mal aux projets de naissance. Elle a dit plusieurs fois que c’était « n’importe quoi ».
>
> 3) On ne m’a pas laissé une seule chance de pousser comme j’en avais envie et comme j’avais appris au cours de préparation à l’accouchement. Du coup j’ai paniqué, je n’arrivais pas à faire ce que le personnel médical me demandait, et ils n’ont pas été tendres avec moi.
>
> 4) La sage-femme et la puéricultrice ne s’entendaient pas, ce qui a donné une ambiance plutôt tendue…
>
> Je ne comprends pas pourquoi on nous fait croire que nous pouvons être actrices (et acteurs car les papas participent beaucoup) de notre accouchement alors qu’au final, tout dépend du personnel médical qui sera à la maternité le jour de l’accouchement.
> Pourquoi nous dire que l’on peut écrire un projet de naissance si c’est pour ne pas le respecter, pire, pour s’en moquer ouvertement?
> J’espère que le fait que de plus en plus de familles écrivent des projets de naissance fera évoluer le monde médical.
> Aussi, lorsqu’on arrive à la maternité, les futurs parents sont en situation de vulnérabilité et je trouve que le personnel n’a pas pris soin de nous.
>
> Enfin, dans la continuité de l’accouchement, les commentaires sous forme de conseils du milieu médical au sujet de nos enfants, sur ce qu’on doit faire ou ne pas faire, sont parfois pesants… Donner un bain tous les jours ou pas, donner une tétine quand on allaite ou pas, faire dormir les bébés sur le ventre ou pas… Qu’on arrête de nous faire culpabiliser en permanence!
>
> Merci pour votre initiative!
>
> Claire, Annemasse

Publicités

Une Réponse to “# 194 Claire_ Annemasse”

  1. Héloïse 20 décembre 2013 à 11 h 38 min #

    100% d’accord avec vous ! Je pense que de telles pratiques doivent être dénoncées. Merci pour votre témoignage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :