#196 Séverine, Nord (59), Octobre 2010

28 Fév

Déja maman de 3 enfants de 10, 9 et 6 ans et demi, on m’annonce que je suis déja à 2 mois et demi de grossesse lors d’une echographie pour un tout autre problème ! Nous voilà donc partie pour une nouvelle aventure, une nouvelle vie …

La grossesse se passe à peu près bien hormis une fissure de la poche des eaux à 4 mois et demi de grossesse donc un gros suivi à la maison et un diabète gestationnel avec 4 injections d’insuline journalière. J’ai une echo tout les 15 jours et à 35 SA on me dit le jour de l’echo « on vous garde le diabète est trop élevé et il forme un couche de graisse autour du coeur du bébé » ! Sans me demander si je vais bien ou comment je prends la chose, on me met en chambre. Là on m’annonce qu’on va me faire des injections pour les poumons du bébé pendant 2 jours et que l’on va me déclencher l’accouchement ! Je ne suis absolument pas prête, j’avais tellement de temps encore à partager avec mon bébé dans mon ventre, on était bien toutes les 2, on avait pas besoin de ça, et pourtant on me fait comprendre que j’ai pas le choix et que c’est comme ça …

Le lundi matin, à 35 SA et 4 jours, on me met en salle de travail pour me déclencher ! On me dit que cela devrait aller vite car c’est mon 4ème bébé et que les contractions ont bien commencé depuis 2 jours. En bonne et gentille dame, je les crois et leur fais confiance! Comme c’est mon 4ème déclenchement (mes ainés ont tous été déclenchés à terme), je sais que ce sera long, donc on patiente. Je dois surveiller ma glycémie toutes les heures car, étant à jeun, je fais un malaise dans l’après-midi, et là, on a le culot de me dire que c’est pas le moment de manger !! Je trouve la dame un peu bête sur les bords mais je reste calme, je ne vais pas m’énerver pour si peu, les contractions sont fortes mais on attend pour la péridurale car ça ralentit le travail de la poser trop tôt donc je patiente …

Le lendemain matin, je souffre atrocement. On me donne un masque avec un gaz pour me soulager mais j’en peux plus. Je suis dans ce lit depuis la veille déja et mon col s’est à peine ouvert d’un centimètre … Je savais que ce serait long mais pas à ce point ! Mes ainés me manquent, mon mari est génial, il fait des allers et retours entre l’école, la maternité et la maison. Ce n’est pas facile pour lui non plus de me voir souffrir à ce point. Mais on fait avec et on patiente… Je souffre, je pleure car je suis toujours pas prête psychologiquement à accoucher si tôt (même si ça vous parait pas si tôt que ça, j’ai toujours été au bout de mes grossesses donc là, je le ressens comme un echec)… J’ai faim, on me donne juste de l’eau sucré et une tranche de pain. Le mardi soir, mon col n’est ouvert qu’à 2.5 cm, j’ai l’impression que j’accoucherai jamais. On me dit de pousser souvent pour aider bébé à descendre car il a du mal. Je m’exécute comme souvent, mon mari me dit que je suis géniale, que je suis la meilleure (que ça fait du bien dans ces moments de souffrance!) ! La nuit tombe et avec elle l’espoir d’accoucher dans la nuit …

Le mercredi matin se lève, toujours pas accouché, j’ai tellement mal que je n’arrive plus à bouger, j’en peux plus d’être allongée sur ce maudit lit depuis 2 jours et d’être au même point presque (col ouvert à 3 cm après la nuit de contractions)… La sage-femme appelle le medecin-chef, car elle commence à comprendre qu’il doit y avoir un souci. Pourquoi mon bébé ne descend-t-il pas ? Il nous dit que mon bébé prend son temps pour descendre mais que tout se passe bien… Ca fait 2 jours que je leur dis qu’il doit y avoir un problème, je le sens, c’est pas normal que ça traine comme ça et puis j’ai trop mal, je ne supporte plus les contractions, le fait d’être allongée, je veux me lever, on me l’interdit formellement car je risque de causer du tort à mon bébé, de risquer l’enroulement du codon autour de son cou… J’ai plus de force, on accepte enfin de me donner un potage et un yaourt car ma glycémie est au plus bas … Et puis je vous ai pas encore dit, mais le coeur de mon bébé faiblit très souvent ! Elle commence a être fatiguée elle aussi, ma pauvre bébé d’amour, qui n’est même pas encore née et qu’on fait déjà souffrir … La nuit qui suivra sera horrible, je vais faire plusieurs malaises, des chutes de tension, le coeur de mon bébé sera très faible et malgré ça, on me laissera encore comme ça…

Le jeudi matin, je suis épuisée, plus de force, même pour pleurer. On me pose enfin la péridurale (je crois qu’à ce moment là, je me suis sentie planer, soulagée). On réclame une echo pour voir notre bébé car on sent que rien ne va comme cela devrait !! On insiste, mon mari ira même jusqu’à menacer de m’emmener dans une autre maternité car on veut pas perdre notre bébé!! Et il ne supporte plus de me voir dans cet état, je fais 39° de fièvre, j’ai mal, j’ai faim, mes enfants me manquent terriblement, nous sommes fatigués et à bout …

L’après-midi, un nouveau médecin, arrive, m’examine, trouve le bébé encore très haut et ordonne enfin une echographie ! On aura pas le temps d’aller la faire, le coeur de mon bébé descend en flèche, il est en difficulté, on m’annonce une césarienne en urgence … Exactement les mots que je ne voulais pas entendre, un échec total ! Je les supplie car je n’en veux pas, je veux accoucher moi même ! Pourquoi j’y arrive pas bon sang ? Je me sens tellement nulle et absolument pas prête, mais même pas le temps de réfléchir que la sonde est posée et je me retrouve dans ce bloc glacial, rempli de personnes inconnues et surtout, sans mon mari, qui m’a toujours assisté lors de mes accouchements ! Je demande s’il peut rester, on me répond que non c’est interdit, il me quittera en pleurant…

Deux pédiatres arrivent, je demande pourquoi, on me répond que mon bébé aura certainement besoin d’aide. On m’ouvre le ventre en 2 secondes et on me sort mon bébé. On me la montre par dessus le champ stérile, elle bouge pas, elle réagit pas, on dirait une poupée de chiffon sans réaction et hop, ils filent de l’autre côté de la pièce pour s’en occuper. Je demande pourquoi elle pleure pas, on me dit que l’accouchement l’a épuisé mais que ça ira, qu’il ne faut pas m’inquiéter, je reste figée et je prie le ciel pour entendre les cris de mon bébé… Quelques secondes plus tard (qui m’ont parues une éternité) , j’entends ENFIN les pleurs de ma fille … Je craque, je pleure à n’en plus finir tellement je suis soulagée de voir que ces 4 jours de souffrances se terminent, et qu’enfin mon bébé est là et en vie ! On la met en couveuse et moi en salle de réveil. Ma fille est née à 18h , je l’ai vu pour la 1ère fois à 22h30 en remontant dans ma chambre (on m’a laissé en salle de réveil car j’ai fait une hémorragie et une mauvaise allergie au produit) mais tout s’est bien terminé. J’ai une belle petite fille de 3kg600 en pleine forme malgré un début difficile …

Je regrette qu’on ne nous ai pas écouté, surement que mon accouchement se serait passé autrement ! C’est certain même. Bien sur, je n’ai eu aucune aide car pour eux c’était pas traumatisant du tout de rester 4 jours pour accoucher dans la souffrance et l’incompétence de certains! Je leur en veux du traumatisme qu’ils m’ont causé, de cette césarienne pour laquelle j’ai mis plus de 10 mois avant de m’en remettre ! Jusque là je ne disais pas j’ai accouché mais on m’a retiré ma fille ! Depuis, un grand pas a été fait, j’ai compris que je n’avais pas été nulle mais que c’est l’équipe médicale qui le fut !! Moi j’ai tenu, et ça grâce/pour mon bébé …

Publicités

Une Réponse to “#196 Séverine, Nord (59), Octobre 2010”

  1. soudantluciaosteopathe 28 février 2013 à 10 h 30 min #

    « Jusque là je ne disais pas j’ai accouché mais on m’a retiré ma fille ! Depuis, un grand pas a été fait, j’ai compris que je n’avais pas été nulle mais que c’est l’équipe médicale qui le fut !! »
    Cette phrase qui me suit continuellement, jour et nuit depuis août dernier. Pour moi, je donne comme date de naissance de ma fille, le jour de la sortie de ce maudit hopital, car pour moi 3 jours avant ce n’etait pas une naissance mais bien un vol. Celui de mon accouchement…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :