# 203 N. – Belgique

28 Fév

Tout commence début août… ma DPA est prévue pour le 22 août…

J’apprends que mon homme devra s’absenter toute la journée le 24 août sans aucune possibilité de retour si bébé n’est pas encore là et arrive ce jour-là… et comme mon col n’a pas du tout bougé le gynéco nous parle de déclenchement… nous prenons ça un peu à la légère, il va bien finir par arriver après tout ma DPA c’est le 22, le 24 il devrait normalement être là !

Le 17 août…

Rendez vous chez le gynéco… Vérification du col, rien n’a bougé, pas 1mm d’ouverture RIEN ! Il me fait un monito je vois qu’a chaque contraction (minuscules les contractions et inefficaces apparemment pff) le rythme cardiaque de mon bébé descend et remonte très vite, j’en parle au gynéco il me dit que c’est normal… Ok moi j’y connais pas grand chose…

On reparle plus sérieusement de déclenchement, il est hors de question que j’accouche seule avec un homme à 300km qui n’a aucune possibilité de revenir ! Même si je suis contre le déclenchement, là, ça me semble la seule issue…

Il me demande si je préfère venir le dimanche ou le lundi soir pour commencer le déclenchement… Nous répondons le dimanche pour être sur que bébé soit là mercredi et que papa ait pu faire connaissance avec lui…

Le stress commence à monter, on a une date sûre et certaine maintenant… tout se chamboule dans notre tête…

Le 21 août

19h, nous partons de la maison… un petit resto rapide en amoureux… le dernier…

20h30 nous arrivons à la maternité… Une SF très douce nous accueille… Elle m’ausculte, ouverte à 1cm.. bon… ensuite elle me fait un monito de 30minutes… 2 contractions et selon moi le cœur de mon bébé qui ne supporte pas encore une fois… je lui en parle, elle me dit que c’est « de ma faute » que je suis hyper stressée elle me propose donc de me donner un « marteau » pour me calmer et dormir sereinement jusque la pose de l’ovule à 4h du matin… pour le bien de mon bébé, j’accepte… j’ai tellement peur que cet accouchement se finisse mal à cause de mon stress…

Le 22 août

3h30 du matin, monito… le coeur de mon bébé semble aller mieux mais le rythme descend encore trop selon moi… j’ai un mauvais pressentiment…

4h elle me met l’ovule… elle me dit qu’en général avec un, ça ne bouge pas, que j’aurais le 2eme à 10h après un monito et que j’ai le temps de dormir…

Je me rendors… 9h30 une nouvelle SF vient me faire le monito… Rien de plus… ça ne bouge pas… 10h elle me met le 2eme ovule…

Je ne sais pas pourquoi j’ai vraiment un mauvais pressentiment… elle me parle du projet de naissance, je ne l’ai même pas fait… depuis quelques temps, j’ai peur de mon accouchement donc je ne voulais pas faire de truc « idéal »… de peur d’être déçue… je pense de plus en plus à la césarienne je ne sais pourquoi… j’y avais même déjà beaucoup pensé avant et sur mon projet la première chose que j’allais noter c’était « En cas de césarienne papa et bébé en peau à peau »… Bizarre…

12h mon gynéco arrive, m’ausculte, ouverte à 1 comme la veille au soir ! Il me dit que si ça ne bouge pas plus rapidement on me fera un injection de je ne sais plus quoi à 18h…

14h… c’est parti pour un monito de 1h voir 2h… on m’ausculte de nouveau 1,5cm… ça bouge pas super…

15h10 le monito commence à s’emballer, moi je commence doucement à me tordre dans tous les sens… j’ai mal au dos, je pleure je n’en peux plus… puis je regarde le monito entre 2 contractions et je vois que le cœur de mon fils descend encore et encore… appelle la SF je lui demande si c’est normal elle me dit que non que je dois surveiller et qu’elle appelle le gynéco…

J’ai peur, j’ai mal…

Entre temps une étudiante vient dans la chambre et retire le monito… je lui dis que non, le gynéco va arriver il y a un soucis… elle s’en fout, elle retire tout et part en me laissant la seule avec mon homme complètement désemparé…

Elle reviendra bien vite tout me réinstaller quand elle aura vu qu’en fait, j’en avais raison.  Il y a un souci avec le cœur de mon bébé…

15h20 mon gynéco arrive, me voit pleurer, me tordre dans tous les sens… pour lui j’étais forte, je voulais accoucher sans péridurale, ça faisait 9 mois que je le tannais avec ça ! Alors me voir dans cet état c’était un peu bizarre pour lui !

Il m’ausculte, me fait mal… il me dit que je ne suis nulle part dans le travail, que mes contractions sont trop fortes et que ça ne bouge pas pour autant… Il a peur pour mon bébé je le vois sur son visage…

Et là… il me regarde et d’un air triste et perdu il me dit « On ne peut plus attendre, on va aller le chercher »

Il part… je pleure, j’ai peur, j’ai mal, tout ce que je redoutais arrive… Je réalise que je n’aurais pas du tout l’accouchement dont je rêvais… Mon homme me sert dans ses bras… mon plus grand réconfort à ce moment-là…

Le gynéco revient 5 minutes plus tard… et me dit « La salle est libre on y va de suite ! »

A peine il a eu le temps de finir sa phrase que j’avais 2 SF dans la chambre pour me déshabiller (et me raser à vif !!) et me mettre en tenue… Je stress, j’ai peur… je lui demande pour que dès que bébé sort il soit avec son papa et avec personne d’autre… il accepte… moi je continue de souffrir… le stress n’arrange rien à la douleur… j’ai mal au dos je n’en peux plus…

15h30 me voilà dans la salle d’op… J’ai peur… ils sont au moins 15 autour de moi… que des hommes et une femme… ils se dépêchent tous… je les entends dire qu’il faut aller très vite… j’en peux plus, j’ai peur pour mon bébé…

L’anesthésiste arrive enfin… la SF m’aide à bien me mettre pour la péridurale… ça ne marche pas, j’ai le dos trop creusé j’arrive pas à faire le dos rond… j’ai mal je n’en peux plus… il a déjà piqué 2 fois… Un des mecs arrive pour m’aider… il me dit qu’avec lui ca fonctionne tout le temps… il me demande de le prendre dans mes bras, que lui va me prendre dans les sien et que je dois me laisser aller… je l’écoute… il est hyper rassurant… il me caresse la nuque me parle… Ca y est… la péri est posée…

Il me recouche… La sensation est vraiment bizarre… On me pose la sonde… bouuh ca fait mal… je ne suis pas encore totalement endormie… mais je n’ai déjà plus mal au dos… ouf…

Ensuite le gentil monsieur me demande si je préfère qu’on appelle le papa tout de suite ou qu’on attende qu’il ai coupé pour le faire… je leur dis d’attendre que je sois coupée pour ne pas le stresser encore plus…

L’anesthésiste me pince le ventre en me demandant si je sens quelque chose et si j’ai mal… Oui je sens mais non je n’ai pas mal… c’est vraiment une sensation étrange…

Mon homme arrive enfin… je leur demande si ils ont déjà coupé il me disent que oui… Ouuuf j’ai rien senti mais la je sens qu’on bouge à l’intérieur… mon homme me prend la main… je me sens mal… j’ai envie de vomir… j’essaie tant bien que mal de lui dire, je n’arrive presque plus à parler… ils arrivent tous autour de moi… je vomis mon repas… je me sens mal… j’ai mal à la tête… je me sens partir… mon homme me tape sur la joue… j’ai du mal à respirer… j’ai peur… j’essaie de me reprendre… j’y arrive plus ou moins… je regarde mon homme, j’essaie de lui parler… il me dira plus tard que mon cœur à moi était descendu très bas aussi et que ma tension était de 7/5 …

J’ai une horloge juste en face de moi… 16h… j’entends mon gynéco dire « il est là ! »

Oui il est là mais pourquoi il ne pleure pas??? Pourquoi on ne l’entend pas mon bébé??? Personne ne me le montre, j’entends « il faut aller vite » j’ai peur encore… je demande à mon homme d’aller avec notre fils que moi je vais bien mais que lui a besoin qu’il soit là…

Je surveille l’horloge… je n’entends toujours aucun pleurs… Je n’arrive pas à parler pour demander si il va bien… je me sens mal… 16h06 j’entends un bébé pleurer… j’arrive enfin à demander si c’est le mien, si il va bien ! On me répond « On a eu peur mais maintenant oui il va bien, elles vont arriver avec lui pour que vous puissiez le voir »

16h08… ca y est je vois enfin mon bébé… mon homme est en pleurs… une sage-femme fait quelques photos de nous 3… il sent bon… mon bébé… il est là… je ne veux plus qu’il parte… mais il a froid… ils m’embarquent, mes hommes faire du peau-à-peau le temps que tout se réveille chez moi…

Je suis maintenant seule… avec 2 gynécos sur mon ventre qui parlent de leur vacances pour me recoudre…

j’ai peur, je demande des explications et personne ne me les donne… j’ai l’impression qu’on ne m’entend pas… on me dira juste encore une fois « Maintenant il va bien » oui mais pourquoi maintenant?? Il s’est passé quoi avant??

Je vais en salle de réveil… je remercie le gentil monsieur qui m’a aidé pour la péri et qui est resté avec moi après… il est vraiment gentil… sauf que lui ne me répond pas non plus quand je demande ce qu’il s’est passé…

18h je rejoins enfin ma chambre… je découvre mes hommes dans le fauteuil… Ca y est, on est enfin tous les 3… La SF me demande si je compte allaiter je dis oui… et la commence la plus belle histoire de ma vie Cœur noir (cartes)

Plus tard je demanderais à mon homme ce qu’il s’est passé, il me dit qu’ils ont du le réanimer, qu’il était tout bleu, qu’il allait mal, qu’il ne respirait presque pas… Il me dit qu’il a eu peur de nous perdre… que personne pendant les 2h en peau-à-peau n’est venu lui donner de mes nouvelles alors qu’il en demandait… On se met à pleurer…

Mon séjour à la maternité s’est plus ou moins bien passé… tout se chamboule dans ma tête par rapport à la césarienne…

Le mercredi (donc le jour où mon homme n’était pas la…) une psy est venue me voir et m’a brisée… elle m’a détruite… elle m’a demandé comment j’allais et moi j’étais incapable de lui répondre ! Je n’avais pas envie, ma meilleure amie venait l’après midi je n’avais envie de parler de tout ça qu’a elle ! Et la psy est restée plantée sur sa chaise devant moi à me regarder fixement avec mon bébé pendant 30 minutes !! Je me suis sentie mal… J’avais cette haine en moi, mon accouchement de rêve foiré, je ne réalisais pas encore trop… elle elle m’a fait réaliser que NON mon accouchement n’était pas quelque chose de normal « c’est le protocole la consult psy après la césarienne » qu’elle me dira…

Elle a fini par partir en voyant que ça ne servait à rien de rester la… en me disant qu’elle reviendrait le lendemain voir si j’allais mieux…
Elle est revenue et a recommencé son manège… Elle m’a encore regardé fixement pendant 30minutes… en me demandant parfois si j’allais bien, qu’il fallait que je parle de ce que j’avais vécu… en insistant bien… encore une fois elle a fini par partir mais en me donnant sa carte que j’ai déchiré devant elle…

Aujourd’hui j’ai encore beaucoup de mal à accepter cet « accouchement » et je suis persuadée que sans cette visite de la psy j’irais beaucoup mieux… Elle m’a brisée…

N.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :