Ecoute et douleur

6 Mar

J’avais 28 ans et j’attendais avec impatiente l’arrivée de notre petit dexième. Mais la cigogne était en grève cette année là et ce fut le papa noël qui nous a apportés notre fils. En effet, le 25 décembre à 6heures du matin je me réveilles à cause des contractions. Elle ne sont pas douloureuses mais elle sont régulières et espacée de 15 minutes. J’appelle la maternité pour savoir si je dois y aller tout de suite et la sage femme me réponds d’attendre un espacement toute les dix minutes.
> >
> > Vers 7h30, c’est le moment d’y aller. J’essaye de réveiller z’hom qui à un peu de mal ce matin là. Le temps que Mr se réveille et que nous fassions garder la grande (un peu difficilement en ce jour de noël) nous ne partons à la maternité qu’à 9h, les contractions ne sont toujours pas douloureuses mais elle sont de plus en plus rapprochées (toutes les 6minutes). Heureusement nous n’habitons pas loin de la maternité et je n’ai pas eu à m’inquiéter d’accoucher sur la route!
> >
> > Une fois arrivée à la maternité, la sage femme présente se souviens de mon appel, vérifie notre dossier et pratique un toucher vaginal. Je suis à 5 de dilatation et il est déjà temps d’aller en salle d’accouchement. Ce qui m’a fais bien plaisir dès mon arrivée c’est que chaque personne qui est rentrée dans la chambre s’est présentée. J’étais encore tout à fait en forme et souriante, toujours pas de douleurs. L’anesthésiste viens quand même me poser la péridurale car je la demande, pour le premier accouchement celà m’avait bien soulagée au moment voulu et je n’avais pas envie d’attendre que ce soit trop tard pour être soulagée. Deux heures d’attente en toute sérénité avec mon compagnon, discutant une dernière fois du prénom. Pendant ce temps la poche des eaux se perce, je suis à 8 de dilatation où on m’injecte une dose d’anesthésiant pour éviter la douleur pendant l’accouchement, puis 10 très rapidement.
> >
> > Et c’est là que tout à commencé. J’ai senti notre petit bout pousser sur mon vagin et bin qu’ayant connu un premier accouchement je n’ai jamais eu aussi mal. C’était comme si on essayait de faire passer une pastèque dans le trou d’une serurre! J’étais complètement envahie par la douleur et les poussées étaient horribles. Puis ça à été l’affolement autour de moi, la sage femme me dit qu’il y a un petit soucis sur le monitoring et qu’il va falloir le sortir très vite. Je comprends alors que le coeur de bébé se met à ralentir et la pression se fait sentir dans la salle. Finalement la gynécologue découvre que le cordon est autour du cou et fait de son mieux pour l’enlever. En plus bébé est bien la tête en bas mais regarde vers le haut et non vers le bas, ce qui est plus difficile pour pousser. La gynéco décide alors d’utiliser les ventouses. Bébé est déjà à moitié engagé et je sens absolument tout du déplacement des doigts de la gynéco à l’intérieur de moi, du placement de la ventouse, de toute la manipulation pour enlever le cordon. Une fois la ventouse placée quelques poussées de plus et bébé était là à 11h40.
> >
> > Mais il ne pleure pas, il est très bleu. Le pédiatre est appelé en urgence. Le temps se déroule comme au ralentit jusqu’à ce que l’on entende enfin les pleurs de notre fils. Juste après je sens comme une aiguille qui s’enfonce dans ma chair, j’ai eu une déchirure et on est en train de me recoudre. J’essaye de me concentré sur notre fils et le bonheur de l’avoir mais la douleur était trop présente. Suite à cet accouchement difficile et pourtant pas long, on me pose notre fils en peau à peau lui donnant une chance de se réchauffé et de se calmer contre maman plutôt qu’en couveuse. Il a lui aussi mal vécu se moment et en tremble de tout son corps. Ce n’est finalement qu’une heure et demi après qu’il s’est enfin calmé.
> >
> > Le lendemain lorsque la pédiatre est entrée dans la chambre pour la visite de contrôle, la première chose qu’elle ai dite c’est « ah c’est vous que l’anesthésiste à raté! ». C’est bien ce que j’avais pensé et je comprends mieux la douleur aussi élevée. Donc papa noël, le cadeau que tu m’a amené est très beau, c’est d’ailleurs désormais le premier homme dans mon coeur, mais s’il y a une prochaine fois, je pourrais avoir le supplément sans douleur et sans frayeur s’il te plait?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :