#238 Elise – 2012 – Champagne Ardenne (52)

8 Mar

Ma fille a 13 mois et pourtant le souvenir de son arrivée reste un traumatisme pour moi.
Mon accouchement???Un cauchemar!!!!
Je suis rentrée à la maternité le 23 janvier 2012 à terme +6 car Cléa voulait rester au chaud…
La sage-femme a posé le premier patch ce jour-là mais rien.

Le mardi 24 déjà je n’ai pas eu l’honneur de petit-déjeuner car on m’a oubliée…!!!
Dur dur de tenir car je suis sortie de salle à 13h30 suite à la pose du deuxième patch. On m’amène quand même à manger mais les contractions sont arrivées donc pas mangé, trop mal. Je souffrais mais personne ne daignait se soucier de moi.

16h00 ma grande sœur arrive sentant que ça n’allait pas, effectivement je souffrais horriblement mais personne encore pour m’écouter.

16h30 pertes des eaux, ma sœur bippe la sage-femme qui nous dis « ah ben oui effectivement c’est peut être ça!!! »
Direction la salle d’accouchement monitoring de 2h comme elles savent si bien faire…

19h30 : « retournez dans votre chambre , ce n’est pas pour toute de suite vous avez largement le temps… »
20h15 : je hurlais de douleur. Mon conjoint qui avait pris le relais bippe la sage-femme!!! « ah effectivement vous êtes ouverte de huit doigts… »
Et c’est combien je lui dis? Elle me répond « c’est maintenant c’est parti » !
Je vous évite le discours sur l’état d’épuisement, la douche chaude avant cela car c’est un traumatisme aussi.

En salle de travail on m’installe donc, mon conjoint demande pour la péridurale, elle lui répond que c’est trop tard maintenant alors que 45 min avant j’avais encore largement le temps…hum hum.

La gynécologue de garde me demande qui me suit sachant que ce n’était pas elle. Je ne l’intéressais pas ! Elle ferme la porte et part.
De là commencent les « soufflez/poussez », »vous poussez mal ». L’une d’elle a même dit  « regarde ses yeux tellement elle pousse mal »!!!!

J’étais à bout avec rien dans l’estomac depuis le lundi soir, tout ce qu’elles ont trouvé à dire à mon conjoint c’est : « on va la laisser se reposer 1h!!!vous pouvez repartir si vous voulez monsieur ». Elles m’ont laissée 1h seule en salle d’accouchement avec des contractions qui poussaient à hurler de douleur, un peu avant 23h elles reviennent et on attaque et là je les vois s’affairer.

Je leur demande si elles me coupent et elles me répondent pas….dernière contraction ma fille sort bleue, sans pleurs. On la pose 2 secondes sur moi et elles partent à côté sans rien nous dire et on entend « appelez le pédiatre » le pédiatre dit : « appelez la neonat ».

Nous sommes restés dans l’inquiétude jusqu’à entendre la petite pleurer un coup. On a dû poser les questions pour qu’on nous explique enfin ce qui s’est passé.  Cléa aurait mal réagit à l’air extérieur mais ce qu’ils ne voulait pas dire c’est qu’elle avait le cordon autour du cou et que c’est pas moi qui poussait mal c’est notre puce qui ne pouvait pas descendre car elle avait le cordon.

J’ai accouché à 23h00 nous avons vu Cléa à 3h00 du matin dans une couveuse, perfusée, un sac autour de la tête pour l’apport de l’oxygène… 4h sans qu’on sache si notre poupée allait bien, 4h à attendre!!!

Cela fait 13 mois que je veux écrire une lettre au directeur de l’hôpital pour avoir accès au dossier de naissance, rencontrer le personnel présent ce soir-là pour qu’elles m’expliquent leurs comportements.
Pour mon premier enfant j’aurais vécu un cauchemar. 5 jours de neonat dont 4 avec ma fille dont 2 jours sous scop à surveiller son cœur!!!
Est-ce par ce que je les ai dérangées dans leurs repas que ces femmes ont fait de ce qui devait être le plus beau jour de ma vie un cauchemar?…
Je ne peux plus regarder un accouchement dans un film/série ou émission car je fonds en larmes.

Jamais je ne leur pardonnerai cette journée.

Publicités

6 Réponses to “#238 Elise – 2012 – Champagne Ardenne (52)”

  1. celine 8 mars 2013 à 22 h 52 min #

    J’espère que vous arriverez à surmonter cet horrible et douloureuse épreuve et qu’un jour vous aurais la force nécessaires pour demander des comptes à ses personnes qui se disent professionnels de la santé maternel et enfantile

  2. Lucia 9 mars 2013 à 9 h 09 min #

    Courage est le maître mot. .vous avez vécu un calvaire qui a mes yeux ne devrait jamais resté impuni. Et on parle de journée des droits de la femme…commençons par humaniser un peu notre prise en charge..

  3. odile 9 mars 2013 à 10 h 14 min #

    vous devriez en effet demander des explications sur le comportement de ces SF, d’autres patientes écrivent des courriers de plaintes pour bien moins que ça, il ne faut pas hésiter une minute!!!! Ce qu’elles ont fait subir est une véritable HONTE!!!!

  4. Leonide 10 mars 2013 à 16 h 57 min #

    Salut, je suis désolée de ce qui t’es arrivé. C’est lourd ! Je te recommande, si tu peux, de faire quelques séances d’EMDR (je n’ai pas d’actions chez eux, mais j’ai subit des traumatismes sexuels dans mon enfance et pour avoir expérimenté ces techniques… ça aide vraiment) afin de pouvoir évacuer les traumatismes que tu évoques… et pouvoir profiter de ton bébé sereinement ! Ca devrait aussi te donner la force de demander des comptes, te faire reconnaître comme victime d’agissements incorrects, obtenir réparation (un blâme pour ces femmes qui t’ont laissé dans la douleur alors qu’on sait que les accouchements déclenchés sont plus douloureux !!) et pouvoir tourner la page. Bon courage !

  5. melie 10 mars 2013 à 22 h 43 min #

    je comprends votre douleur, votre cauchemar… pour d’autres raisons je ne peux moi non plus regarder un accouchement a la tv car on m’a volé le mien il y a 16 mois bientot, je vais me décider à l’écrire sur ce blog bientot… cet acouchement tant révé s’est transformé en cauchemar à cause du personnel, ces gens là n’ont rien a faire en maternité s’ils n’ont pas un minimum d’empathie… je vous souhaite d’avoir des réponses à vos questions si vous écrivez une lettre, car perso mon dossier est resté vide, donc g pu avoir aucune explication sur ce qu’il c passé le jour de la naissance de ma fille…par césarienne en « urgence »… bon courage, mais il faut aller de l’avant, le temps panse les blessures, votre fille est aujourd »hui avec vous, et vous avec elle

  6. Héloïse 4 janvier 2014 à 12 h 53 min #

    Bravo pour votre témoignage et d’avoir dénoncé ces pratiques, mon accouchement m’a été volé comme le vôtre … J’ai écrit de nombreuses lettres afin d’obtenir mon dossier médical et est été enfin reçue deux ans plus tard par le chef de service !!!! J’étais la seule à accoucher ce soir-là, dans la nuit d’un samedi à dimanche et la SF a été odieuse en pensant surtout à son repas et son repose plutôt qu’à la naissance de mon fils, faisant de l’humour noir, une personne sans aucune empathie …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :