Lidia à la maison

14 Mar

J’ai eu la chance d’accoucher de mes 3 enfants à la maison.

Pour le premier accouchement, j’ai perdu le liquide amniotique à 6h du matin sur mon lieu de villégiature, j’ai fait mes bagages pour rentrer chez moi et j’ai fait le trajet de 4h en voiture avec mon mari au volant heureusement. Quand je suis arrivée chez moi vers 11h, j’ai pris un bain et la sage-femme est arrivée vers midi. Elle m’a examiné le col de l’utérus, et m’a dit qu’il était à peine dilaté. Quel découragement, j’avais déjà eu tellement mal! Puis elle a dû partir car il y avait une autre femme sur le point d’accoucher.

Quand j’ai commencé à avoir très mal avec les contractions, je me souviens que je disais ou criais: « non ». J’avais mal et me promenais dans tout l’appartement ne sachant pas trop comment me mettre. J’essayais de m’assoir, de marcher, de me mettre sur les toilettes… Pendant les séances de préparation à l’accouchement, j’avais demandé à la sage-femme ce qu’il fallait faire quand j’avais trop mal. Elle m’avait répondu d’essayer de penser à l’enfant. Pendant que je criais non, je me suis mise à penser à la réponse que la sage-femme m’avait donnée. Et j’ai pensé à mon fils…Et en pensant à lui, je me suis dit qu’au lieu de crier non quand j’avais mal, c’était mieux de crier : « OUI ». Et c’est ce que j’ai fait. Et à partir de ce moment-là, les choses sont allées très vite, car je m’étais ouverte malgré la douleur. J’étais accroupie sur mon lit et je sentais que mon enfant arrivait. J’ai dit à mon mari d’appeler la sage-femme. Elle a mis du temps à arriver. Pendant que nous l’attendions et que mon mari m’assistait, la tête de mon fils s’est présentée. J’ai touché et vu le haut de sa tête et ses cheveux. Et je me suis mise à masser mon périnée pour qu’il ne se déchire pas. Je ne savais pas quoi faire…Ouf! C’est à ce moment-là que la sage-femme est arrivée et qu’elle a terminé l’accouchement…Il était 16h20! Emilien était né et tout s’était bien passé!!!

Je crois que si j’avais été à l’hôpital, j’aurais cédé et accepté la péridurale, même si je suis complètement contre. Accoucher à la maison m’a permis de vivre ces moments particuliers comme moi je le voulais. Merci à mon mari et merci aux sages-femmes qui m’ont aidée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :