#255 Anonyme en Côte d’or, en septembre 2012

7 Avr

Pour mon premier accouchement, j’étais trop peu informée, j’ai suivi les conseils et les protocoles très médicalisés de mon accouchement. Je ne l’ai pas mal vécu.

Pour mon deuxième accouchement, j’étais a l’hôpital quand le travail s’est mis en route, on m’a de suite posé la péridurale mais trop dosée, mais j’ai accouché très vite en prenant par surprise l’équipe médicale qui n’a pas pu être présente pour l’expulsion. Les seules personnes présentes lors de mon accouchement c’était mon mari et une élève sage-femme qui assistait à son premier accouchement (et qui a paniqué après l’expulsion).

Donc je suis enceinte et c’est ma troisième grossesse. Cette fois, je me dis que je voudrais essayer d’accoucher sans péridurale. Ce sera dans une maternité que je ne connais pas car j’ai déménagé en cours de grossesse.

La grossesse est compliqué. Une matin, je me réveille avec des œdèmes aux jambes. Je vais à la maternité pour être sure que ça ne cache rien de grave, comme ma tension est bonne, on me dit de rentrer chez moi et que ce n’est rien, on ne me parle même pas de porter des bas de contention ou autre. Le lendemain je ferai une phlébite. Je suis alors à 15 jours du terme. On me met sous anticoagulants et je préviens ma maternité de mon nouveau traitement. On me dit alors que je devrai être déclenchée pour pouvoir arrêter mon traitement le jour du déclenchement.

Je me renseigne sur le déclenchement et j’apprends qu’un déclenchement fait plus mal qu’un accouchement en travail spontané. Plus j’y pense et plus je me dis que j’aurai peut être pas le choix sur la péridurale.

La veille du déclenchement, je me rends a la maternité, l’entrée se fait la veille.
J’apprends alors que je n’aurai pas le droit à la péridurale avec un « on ne vous a pas prévenue ? » Non personne ne m’avait prévenue.
On me fait un monito pour savoir comment on me déclenchera le lendemain et j’apprends alors que je suis déjà en travail, mais je ne ressens rien. On me descend quand même en salle de naissance. Je prends un livre et je bouquine. Les sage femmes me voyant lire sans douleur se demandent si je suis en travail, certaines disent oui, d’autres disent que non. Moi je préfère ne pas me poser de question, on verra bien. Pour moi, dans tous les cas, le lendemain je tiendrai bébé dans mes bras.

Quelques heures plus tard, je commence à ressentir des contractions, je téléphone donc à mon mari de venir me rejoindre, il est 21h30.
Il arrive quelques minutes plus tard, je n’ai pas vraiment mal et nous discutons. J’explique à la sage-femme que je peux accoucher très vite.

Une demi heure plus tard, elle contrôle comment avance le travail. J’ai mal, vraiment mal. Elle peut pas faire grand chose pour moi … Comme je suis a dilatation complète, elle rompt la poche des eaux, je lui demande de rester avec moi. Je suis la seule femme en travail dans la maternité. Elle me dit que bébé est haut et qu’elle reviendra vite.
Mon mari lui rappelle que j’accouche vite et que j’ai déjà pris une équipe médicale par surprise et que je souhaite que ça n’arrive pas une deuxième fois. Elle décide quand même de sortir de ma chambre.

Deux minutes plus tard je hurle, je crie, j’ai mal, je sens mon bébé.
Elle arrivera en courant, bébé aura déjà sorti la tête ….
Il se sera passé une heure entre l’arrivée de mon mari à l’hôpital et l’expulsion de bébé.
Bébé pèse 4kg270, il y aura alors un protocole pour bébé car c’est un gros bébé. On m’explique le protocole.
J’ai besoin de point de suture, j’ai eu un déchirement, ma douleur n’a pas été écoutée. Elle m’a fait une anesthésie locale mais n’attendra pas que celle-ci fasse effet, j’ai l’impression d’avoir des points à vif 😦 J’ai mal, très mal, mais personne ne m’écoute.
J’ai l’impression de n’être jamais écoutée… Personne ne m’a jamais demandé comment je gérais la douleur, et je ne la gérais pas … J’aurai aimé qu’on m’accompagne, qu’on m’aide à accoucher.
3 jours plus tard, je rentre à la maison.
Le lendemain, j’ai eu une infection, je me retrouve aux urgences. Il y aura eu 4 médecins qui m’expliqueront que je DOIS sevrer mon bébé … Ils refusent de me soigner si je continue d’allaiter, ils se permettent de parler à mon mari pour lui redire la même chose. L’allaitement, ça je connais, mon mari aussi. On a pris l’ordonnance, on a dit que bébé sera sevré, et nous sommes rentrés a la maison, le traitement donné est compatible avec l’allaitement… Je me soigne donc et je continue mon allaitement. Je n’ai pas compris pourquoi ce refus de me soigner, j’avais 40° de fièvre, une infection dont personne n’a su l’origine. J’aurai aimé qu’on prenne en compte que j’allaite et pas qu’on contourne le problème en me demandant de sevrer. Surtout pour derrière me donner un médicament complètement compatible avec l’allaitement. J’aurai eu le soutien de mon mari.

Dans cette aventure, j’ai eu le soutien de mon mari, c’est déjà énorme, mais je pensais qu’une maternité était aussi là pour ça.

Note des administratrices :

Le 22 juin, cette maman nous a envoyé ce message :

Bonjour,
J’avais envoyé le récit de mon accouchement. Ça m’avait fait du bien de l’écrire et de le partager. Je vous en remercie vraiment !
Hier, j’ai découvert ce qui s’est réellement passé ce jour. J’ai découvert qu’en fait la sage-femme qui pour moi manquait d’empathie a juste essayé de me sauver d’un docteur qui voulait à tout prix me charcuter … Si aujourd’hui je devais refaire le récit de mon accouchement, il serait très différent ! Je suis outrée qu’il existe des médecins comme ça. La sage-femme a finalement essayé de se couper en 2 pour nous protéger d’un médecin pire et il valait mieux être abandonnée que charcutée et mieux être recousue sans attendre l’effet d’une anesthésie que de me confier à un médecin qui voulait faire du chiffre …
Aujourd’hui je suis choquée mais réparée et c’est vraiment grâce à vous …

Merci pour votre initiative en espérant que les choses avanceront

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :