#265 Camille, une naissance mouvementée

21 Avr

Camille à Mont******, une naissance mouvementée !

J’arrivais au terme de ma grossesse assez sereine, avec une seule hâte, faire la rencontre de mon fils et aussi un peu retrouver mon corps (faut dire que la coloc avait aussi été mouvementée).
Alors je cause à mon tout petit. Je lui dis en rigolant « allez coco, c’est l’heure maintenant…le bail est à son terme 🙂 ».

et toc me voilà à la mater pour cause de fissure de la poche des eaux. Vont me garder, ben oui c’est le moment. Il est 13h. On me pose un monito. C’est long et chiant mais j’ai pas mal. En bleue que je suis, j’me dis  » haha fastoche.. » Mouai…

A 17 h je commence à avoir mal mais bon. A 18h ça devient dur, je demande un antalgique mais personne ne veut rien me donner avant que la gyneco m’ausculte. 19h, elle m’ausculte et me fait super mal. Je souffre réellement et pleure dans la chambre de la mater, de 19h à 22h. Là on me conduit en salle d’accouchement, mais mon col est trop peu dilaté et rien n’est possible. Je demande le protoxyde, on me donne un masque. Je branche la Motown sur mon poste et c’est parti pour une heure de transe, entre shoot et douleur. Vive la Motown.
Mais la douleur prend le dessus et à minuit, on me pose la péridurale. OUF, je dors pendant 2 heures. Puis rebelote, super mal, je demande une aide. On me fait une piqûre de dérivés morphiniques je crois, rien n’y fait, 4h je douille, 2è piqûre. On me dit que je ne « devrais pas avoir mal car je suis encore sous péridurale » mais j’ai super mal. 7h du mat, bébé pousse. Mon compagnon sort prévenir la « sage-femme » qui lui répond ainsi « votre bébé ne tombera pas par terre, retournez dans la salle ». Je suis en colère et épuisée, ayant l’impression qu’on se fout de nous. La sage-femme et l’infirmière arrivent. La SF me demande bras croisés de pousser. J’essaie. Après plusieurs tentatives, elle me sort que ça ne marche pas. Porte de prison, elle me regarde comme si j’étais la dernière des débiles, moi, ne sachant pas mettre au monde un enfant. 30 minutes passent, bébé fatigue et elle se décourage, tant mieux. Elle fait appel à la gyneco obs et son staff, quel soulagement. Ils arrivent souriant et me motivent. La gynéco travaille le passage. On bosse ENSEMBLE, je retrouve des forces. 5 minutes plus tard, mon fils naît. Épuisée, je tourne de l’oeil puis reviens à moi. J’ai mis des mois à m’en remettre. Non pas de l’accouchement et de ses douleurs, mais du regard et du mépris de cette femme, pour qui je ne devais pas être un cas intéressant. Après renseignement, j’ai appris que cette personne était connue pour son attitude mais que l’hôpital la laisse à son poste… Cat

Publicités

Une Réponse to “#265 Camille, une naissance mouvementée”

  1. Marion Moire 27 avril 2013 à 9 h 13 min #

    Ma cat, je n’ai qu’une chose à dire. Vivement le deuxième qui se passera bien mieux, j’en suis persuadée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :