Lolita – Césarienne respectée naissance de Ian – Décembre 2011

21 Avr

Césarienne respecté le 13 décembre 2011 , arrivé de mon fils Ian .

Cela fessait plusieurs mois que j’étais alité pour cause de placenta prævia , mon gynécologue a tout de même voulu me laissé une chance d’accoucher par voie basse jusqu’à la dernière semaine limite. Mais j’ai eu des contractions et des saignements trop régulier et surtout le placenta obstrué toujours les ¾ du col .Col qui lui commencer a s’ouvrir et qui donc me fessait saigner avec un risque hémorragique élevé.

Malgré ce risque mon gynécologue a choisit de me faire confiance et de me laisser alité a la maison avec consigne de venir en urgence si les saignement devienne hémorragique .Parce que oui pour cette naissance j’ai rêver d’accoucher a la maison ( pas longtemps la réalité nous rattrapant !)mais mon médecin connaissant mon choix à décider de respecter un maximum mes vœux.

Dernière semaine de répit venu il a fallu décider une césarienne , malgré le bon espoir du Dr que cela ce remette en place il m’a conseiller de me préparé a une possible césarienne au vu du placenta qui boucher le passage le bébé ne peux pas sortir .

Nous sommes le 13 on me prépare , je me laisse porter par le personnel qui me dit que faire douche à l’odeur d’iode ( de la tête au pied) blouse propre.

Une autre sf arrive pour le rasage je lui raconte comment j’ai eu du mal avec mon gros bidon , nous rigolons ensemble.

Mon médecin viens me voir me rassuré et me répliquer , je n’ai pas peur je compte sur lui , j’ai pleine confiance en lui (lors de la naissance de ma première fille il avait déjà tout fait pour que mes demande soit respecté quitte a bousculer un peu la sf) .

On m’amener en salle d’opération , panique a bord c’est glacial, c’est métallique ; la lumière ébloui ; j’ai froid , j’ai peur et tout le monde et cacher derrière un masque .

Mais dés que j’arrive on me tend la main , on me parle doucement et on m’écoute aussi .

On procède a la rachi anesthésie, je me sent pas très bien je me sent partir ils me mettent un produit dans la perf au bout de quelque minute je me sent mieux ; je demande si il peuvent me relevé un peu la téte et ils me mettent un petit coussin je me sent encore mieux .

Mon mari arrive lui aussi tout vêtu de bleu de la téte au pied on rigole un peu de son affublement , je me détend un peu .

Soudain j’entend enfin une voix qui me rassure mon gynéco est la ouf .

Il me parle encore et me rassure , il me dit encore une fois comment cela va se déroulé. Il me demande si je suis prête je lui répond oui .

On me donne la main de chaque coté soit mon mari d’un coté et une sf de l’autre .

Je me retiens pour ne pas pleurer , j’ai peur …..

La césarienne commence on entend des bruits un peu bizarre mais pendant ma prépa a la maison me sf m’avais prévenu donc je ne suis pas surprise j’attend que ça passe .Mais bon je ne peux plus me retenir de pleurer et de broyer la main de la sf et de mon mari et je n’arrête pas de m’excuser de trembler de la tête au pied ; l’équipe m’a a chaque fois dit ne vous inquiétez pas ce n’est pas grave aucun soucis.

Mon gyné me prévient que le bébé va arriver qu’il vont venir le prendre , je sent quelque chose qui pousse alors j’ai envie de pousser pour aider .Il me dit sa y’est le voila ce petit ; amener le vite a la maman .Mais il respire mal et tousse on doit l’aspiré avant .

J’entend des petits glouglou , un bruit d’aspiration puis un cri celui de mon fils .Avec mon mari on échange des regards soulagé .Le gynécologue nous félicite chaleureusement en Français mais aussi dans la langue maternelle de mon mari.

Puis on me tend mon fils on le met contre moi , il ne pleure plus il est beau il a de toute petite lèvre et il sent si bon ;mais il n’est pas très vif ne bouge pas ; on me dit qu’il doit faire rapidement des petits examen et retourner en peau a peau avec le papa .Le papa décide de rester avec moi pendant que l’on me recoud mais il se sent mal .Il refuse de le dire car il a honte , il est au bord de tomber dans les pommes quand je crie presque mon mari fait un malaise !

Des aides vienne le mettre les jambe relevé , mais il peu rester avec moi il est juste a coté il se sent mieux mais préfère rester un peu éloigné .

On me ramène encore notre fils une dernière fois contre moi ; car il va bien après quelque minute de joue à joue avec bébé il part avec le papa en peau a peau.

Mon gynécologue me raconte a ce moment la comment étais placé mon placenta ( bouché complètement le col et une partie étais même accrocher au niveau du col) , et que si l’accouchement avais démarré réellement , j’aurais pu y rester et le bébé aussi .Il était surpris par la façon dont le placenta était il avait presque eu peur de ne pas avoir respecter mes désirs sans raison suffisamment valable( il s’en voulais un peu) ; je lui répond que de toute façon j’avais confiance en lui.

On me laisse en salle de réveil 1h horriblement longue pendant lequel une sf viens m’appuyer comme une folle sur mon ventre( toute les 15 min) pour arrêté le sang ( et la je regrette mon gyné snif ) elle fait ça et me regarde a peine et surtout ne m’a pas prévenu de ce qu’elle fessait j’ai eu envie de la claquer d’une force mais avec mes jambes de bois pas possible. En parlant de réveil je commence à avoir très mal et des nausée qui vont avec on me fait une perf de suite .

Il y a un aide soignant qui essai de rester un peu avec moi mais il a bcp de patient en train de se réveiller donc il cours un peu partout , quand c’est un peu plus calme je lui demande des nouvelles de mon fils ; il me dit qu’il va tel .Il reviens me dit que le petit va bien qu’il fait du peau a peau avec le papa .Il me dit bouge tes jambe comme ça tu remonte plus vite voir ton fils. Je m’y attèle de toute mes forces comme une dingue limite a crié je soulève légèrement mais c’est pas encore ça .Je lui dit que mon gyné ma autorisé a remonter au bout d’1h .Il réfléchit demande a sa chef qui attend le feu vert du gyné et hop c’est bon je file a l’étage ouf je n’en pouvais plus .

La je retrouve mon fils qui dés qu’il est dans mes bras attrape le sein de suite et tète comme si il avais fait ça toute ça vie.

Malgré que ma césarienne à été respecter au mieux selon mes envie , que le personnel a été doux et très a l’écoute , j’ai eu du mal a sentir mère de ce petit garçon .Et puis j’avais tellement mal que je n’arriver pas a me lever pour le prendre pour le baigner le changer et quand j’y arrivé c’était en pleure alors le petit pleurer aussi et j’ai bcp culpabilisé.

J’ai mis presque 16 mois a raconter ce récit tellement j’ai mal vécu le fait d’avoir du avoir une césa ; et pourtant on ma chouchouter mon gynécologue ne m’a jamais laisser dans le flou il a été sincère , rassurant .Et son équipe au top parce que j’ai exigé deux personne a me donner la main le temps que mon mari arrive ; parce que j’ai pleurer et qu’il on été la a me rassuré sans me dénigré. Malgré toute la froideur d’une césarienne mon fils est arrivé dans la douceur . Je sais que je suis chanceuse que d’autre n’ont pas eu ma chance et j’en suis consciente mais encore aujourd’hui je me dit non je n’ai pas accouché il me manque quelque chose.

Aujourd’hui je comble un peu ce manque par un allaitement long mais pour moi une chose est sure je ne vais pas en rester a un césarienne je veux un fin parfaite J.

Pensé particulière à mon gynécologue que je considère beaucoup et mon mari aussi !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :