Marjorie – Naissance de Judith – 26 Décembre 2011

26 Avr

Judith était prévue pour le 31 Décembre 2011. Finalement, la nuit du 26 Décembre vers 02h du matin je perd le bouchon muqueux. J’ai attendu un peu, puis, je réveille mon mari pour lui dire que ça va être pour cette nuit. Tout se passe dans le calme, les valises étaient déjà toutes prêtes depuis quelques semaines. Mon mari appelle notre voisine pour venir s’occuper de nos 2 grandes filles, qui dormaient, pendant notre absence. Tout se passe bien, sans embuche. Arrivés à la maternité, une sage femme me reçoit et vérifie si c’était bien le bouchon muqueux que j’ai perdu et comment est mon col. Elle place le monitoring pour voir comment se porte bébé. Elle me dit que je dois rester car le bébé va pointer son bout de nez dans la nuit. En attendant, on nous place, mon mari et moi, dans une chambre. Je demande à ce que l ’on m’amène un ballon pour me balancer dessus et m’étirer en même temps. Mon mari me masse le bas du dos avec un mélange d’huiles essentielles afin de détendre le col.Puis, nous sommes fatigués et nous décidons de fermer les yeux un peu. Il dort sur la banquette et moi sur le lit. Tout à coup!, des douleurs me prennent au bas du ventre : ce sont les contractions qui augmentent crescendo. Je me tiens à mon mari et essaye de me concentrer sur la respiration mais les douleurs sont intenables. J’appelle une sage-femme qui me propose la péridurale et j’hésite malgré les douleurs. Elle m’amène en fauteuil roulant jusqu’à la salle d’accouchement, il est 07h du matin. Une sage-femme arrive et s’occupe de moi tout de suite; elle vérifie mon col qui était à 5. Mon mari me donne de l’homéopathie en granules toutes les minutes mais je lui demande d’arrêter car j’ai besoin de me concentrer. Les douleurs sont intenses et je ne sais pas si je vais pouvoir supporter longtemps. A ce moment là, je réclame la péridurale. Les sages-femmes préparent le matériel et me disent que l’anesthésiste va arriver; elles m’encouragent à continuer à faire ce que je fais. J’essaye de me concentrer sur la respiration, et, prise de pulsions incontrôlables, je décide d’arracher les perfusions. Je suis totalement nue sur la table d’accouchement, et comme par instinct, je me place à 4 pattes et décide de pousser; à ce moment là, le col était à 8. La sage-femme principale, qui s’occupait de moi, me dit “ah! je vous laisse faire; c’est bien continuez comme ça”. Elle était juste derrière moi pour réceptionner le bébé et voir le déroulement des choses. Elle m’a encouragé tout le long: “c’est bien Madame; vous êtes top!; continuez; comme une pro…”. Finalement, j’avais oublié l’anesthésiste, qui n’est jamais venu, et je me suis débrouillée toute seule : c’était MON accouchement après tout. J’avais signalé dans mon projet de naissance que je ne voulais pas de péridurale. Au moment de la délivrance, je me suis retournée sur le dos et une des 2 sages-femmes m’a replié la jambe sur ma poitrine pour aider bébé à sortir. Et hop! Judith est sortie comme une lettre à la poste! Elles l’ont réceptionné et papa est venu couper le cordon: c’était beau; papa pleurait un peu. Une belle petite fille de 3,800Kg. Elle est née le 26 Décembre 2011 à 10h du matin. Ce fut un bel accouchement respecté par l’équipe médicale. C’était la première fois, pour la Sage-femme, qu’elle assistait à un accouchement naturel à 4 pattes; beaucoup d’émotions ce jour là pour tout le monde. Le seul problème est que le placenta n’était toujours pas sorti au bout de 32 minutes. On m’a endormi pour aller le récupérer et je n’ai pas pu profiter de suite du peau à peau avec bébé. C’est son papa qui s’est occupé d’elle. Au réveil, j’étais vraiment sonné et j’ai mis quelques jours à m’en remettre car j’avais perdu trop de sang. Sinon, le séjour à l’hôpital de la S****/M** était très bien, avec un personnel à l’écoute et encourageant. J’en garde un très bon souvenir, dommage qu’elle soit fermée. Aujourd’hui, je suis enceinte de 8 mois et attend mon 4ème bébé pour fin Mai, et, j’ai choisi d’accoucher dans un Hôpital avec le le Label “Ami des Bébés” qui se situe à la Ciotat (13). Je compte revivre la même expérience que pour Judith et je me prépare à cela. Je désire un accouchement naturel sans péridurale. Je vous dit à bientôt! Sourire
Marjorie

Publicités

2 Réponses to “Marjorie – Naissance de Judith – 26 Décembre 2011”

  1. Fane 26 avril 2013 à 21 h 14 min #

    La fin de l’un de mes accouchements ressemble à celui dont vous faites la description – si j’en fais état dans un commentaire, c’est simplement parce que j’ai accouché… à La Ciotat :o)
    C’est une super petite maternité, je vous souhaite un bel accouchement !

    • Margotte 28 avril 2013 à 9 h 03 min #

      Merci beaucoup, j’espère de tout mon cœur que ce nouvel accouchement sera à la mesure de mes attentes… Je vous partagerai cela bientôt. 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :