Marie, juin 2011, Loire-Atlantique

8 Mai

2h08 : réveil en plein milieu de la nuit, tout d’un coup ultra-réveillée. Je ne mets que quelques secondes à réaliser que je viens de perdre les eaux dans mon sommeil (profond).
Aucune douleur d’avant-garde (si ce n’est des mini contractions régulières depuis 48h mais non douloureuses).

Je me glisse hors du lit et file prendre une douche. Je réveille mon mari en douceur en lui disant que rien ne presse mais que nous allons devoir partir à la maternité.

Un petit coup de fil pour les prévenir de notre arrivée, nous partons par cette chaude nuit d’été dans la campagne.
Les 25 premières min de trajets se passent bien … les 5 dernières moins – je n’aurai jamais cru qu’une poignée de voiture pouvait être si résistante.

Arrivés à la maternité à 3h15, nous ne prenons pas les escaliers (pour une fois) mais l’ascenseur et retrouvons la sage-femme de garde qui nous accueille et nous installe rapidement dans la minuscule salle d’examen pour m’ausculter. Surprise, elle relève la tête et me dit « vous êtes à 9 … heu je revérifie » (je pouffe de rire, pensant à une blague 😉 ).
Mais non, elle confirme, totalement dilatée, on va pouvoir passer en salle de travail.
Toutefois cette nuit semble propice aux accouchements puisque les 2 salles médicalisées sont déjà occupées par 2 mamans sous péridurales.

Un peu inquiète, la sage-femme me demande si j’avais envisagé la péridurale et semble rassurée quand je lui indique que dans la mesure du possible je préférai m’en passer … « tant mieux » répondra-t-elle … (j’imagine qu’en chambre de pré-travail – moins médicalisée – il n’est pas très envisageable de poser une péridurale …).

Traversant le couloir entre 2 contractions que je gère en faisant le dos rond, la sage-femme me demande de m’allonger sur le lit.

Mon mari toujours à mes côtés, 40 min vont se passer avant que notre fils n’arrive. 40 min où la sage-femme ne vas pas me « lâcher », elle restera présente à mes côtés pour m’aider, m’aiguiller et m’aider à accoucher car j’étais – je dois bien l’avouer – préparer à beaucoup de chose mais pas à accoucher en moins de 2h de temps !

Mon bébé à grosse tête demandera une épisiotomie (avec mon consentement) pour sortir … et résultat quelques secondes plus tard il était dans mes bras.

Une hémorragie à la délivrance impeccablement gérée par la sage-femme (pas de perfusion posée à mon arrivée, elle m’a donc piquée et passée les produits adéquats dans la foulée), quelques points fait avec délicatesse et mini-anesthésie locale.

4h de peau à peau avec mon petit bonhomme, à regarder le jour se lever … à savourer plutôt ! Pendant qu’on me transfère en début de matinée dans notre chambre, mon mari accompagne notre petit bonhomme pour être mesuré / pesé et habillé. Pas de bain inutile, pas de gouttes dans les yeux, aucun acte invasif et toujours accompagné d’un parent …

« Trop rapide » et surprise c’est ce que nous en ressortirons quelques jours plus tard quand la sage-femme passera me voir en suite de couche … Un travail de poussée un peu long et fatiguant (40 min), à peine efficace et sûrement prématuré mais ni moi ni la sage-femme ne nous attendions à ce déroulement !

A refaire : rester quelques temps de plus debout pour faire descendre mon fils dans le bassin et attendre de ressentir cette envie de pousser (que je n’ai jamais eue).

Je recommande à beaucoup de femmes dans mon entourage notre maternité, petite maternité tranquille, où le personnel est unanime (discours allaitement, cododo, …), à l’écoute, impliqué, … pendant toute ma grossesse, l’accouchement, le séjour à l’hôpital et même après, un vrai point positif dans toutes ces souffrances d’accouchements !

Voici le récit de mon premier accouchement, respecté, écouté et entouré. Un accouchement comme je le souhaite à toutes les mamans.
– Marie

Publicités

2 Réponses to “Marie, juin 2011, Loire-Atlantique”

  1. Sarah 8 mai 2013 à 15 h 41 min #

    Mais quel est le nom de cette fameuse maternité ???

  2. Pauline 9 mai 2013 à 12 h 55 min #

    Exactement j’allais le demander 🙂 parce que j’habite également en Loire-Atlantique et c’est tjrs bon à savoir pour vivre au mieux son accouchement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :