#285 Alice – Pays de la Loire – Juin 2012

24 Sep

Mon premier accouchement s’étant très bien passé dans cette petite maternité toute neuve, je ne m’étais pas particulièrement posé de question sur le projet de naissance. Le terme de ma grossesse était prévu pour le 15 juin et j’avais été hospitalisée presque une semaine pour menace d’accouchement prématuré à 34 SA (par la délicate sage femme qui m’a accouchée…)
Le 15 juin rien à signaler, visite de contrôle à l’hôpital où on me “décolle les membranes” (je ne me laisserai pas faire une seconde fois!) et on me dit de revenir le lendemain si rien n’a changé. Dans la nuit les premières contractions arrivent, de plus en plus régulières et fortes sans pour autant être douloureuses. Vers 3h du matin nous nous rendons avec mon compagnon à la maternité où l’on m’examine (je suis dilatée “seulement à 2 doigts”puis on m’installe dans une chambre où personne ne viendra prendre de mes nouvelles avant…8h (et encore prise de tension et de température et c’est tout!). Je ne souffre toujours pas particulièrement, on m’examine encore vers 14h (après m’avoir empêchée de manger et de boire ), le col n’a quasi pas bougé malgré les cents pas que j’ai faits toute la matinée pour essayer de faire “avancer les choses”. Mon compagnon est parti en milieu de matinée pour s’occuper du troupeau (nous sommes agriculteurs) et vient de revenir. Le temps passe encore puis vers 15h30 on me dit d’aller en salle de naissance, “on va le faire sortir ce bébé”, on me pose une perfusion avec de l’ocytocine et j’apprends seulement après que j’étais en faux travail mais que “puisque je suis là…”. On nous laisse seuls jusqu’à 17h30, j’ai TRES faim et soif mais on m’envoie bouler car “j’ai ce qu’il faut dans la perf”, on vient juste augmenter les doses d’ocytocine régulièrement. 19h arrivent (et certainement la fin du service…), la sage femme décide de me percer la poche des eaux car je “ne suis dilatée qu’à 5”. Je demande alors à avoir la péridurale car j’ai vu la veille aux “maternelles” un obstétricien témoigner et dire qu’on pose toujours la péri avant de percer la poche (dans son service du moins…) car les contractions deviennent très douloureuses. Encore une fois je me fais jeter, la sage-femme trouve que le travail dure déjà depuis assez longtemps et que ça va le ralentir (et surement son retour à la maison par la même occasion). Je me laisse faire (si j’avais su…j’aurais fui!) et rapidement les contractions sont effectivement TRES douloureuses, la sage femme appelle l’anesthésiste et me fait assoir, je me mets alors à hurler de douleur “mais ne criez pas comme ça madame!”, mon compagnon qui avait la nausée est évacué manu militari puis elle me dit “vous auriez pu me dire que le bébé est engagé!”, qu’est-ce que j’en sais moi à part que j’ai une douleur insupportable???J’ai seulement entr’aperçu l’anesthésiste qui est reparti aussitôt. Elle me colle en position gynécologique d’office et trouve encore que je ne pousse pas comme il faut et m’oblige à bloquer ma respiration, en quelques poussées mon bébé est arrivé à 19h30 dans une douleur atroce, elle me le pose sur le ventre comme un paquet de viande sans que je puisse voir si c’était une fille ou un garçon. On fait alors rentrer mon compagnon qui n’a pas vu son enfant naitre et n’a pas pu non plus me soutenir. La puéricultrice prend mon bébé et l’emmène pour les soins et c’est seulement là que j’ai vu que c’est une fille, on me l’a lavée et habillée (chose que je ne souhaitais pas, on ne l’avait pas fait pour mon ainé). La sage femme revient et sans me prévenir m’appuie comme un brute sur le ventre pour l’expulsion du placenta puis me recouds une petite déchirure sans attendre que l’anesthésique local agisse (je me demande bien pourquoi elle l’utilise d’ailleurs…) et me disant “ha bah mme M. vous êtes étonnante!”. J’ai tremblé comme une feuille pendant les 2h de surveillance en salle de naissance en gardant ma fille au sein. la sage femme du service suivant à eu la délicatesse de me prévenir que ce serait douloureux avant de m’appuyer à nouveau sur le ventre. Mon séjour à la maternité s’est très bien passé (toutes les autres sages femmes étaient agréables, elles), malgré une petite qui pleurait non stop (rgo diagnostiqué seulement 2 mois plus tard, c’est une autre histoire!).
Ce que j’en retiens c’est d’avoir été accouchée par une brute qui a pris moins de soin de moi qu’on en prend pour véler une vache…Je trouve cela très dommage car un accouchement est un moment magique qu’on ne vit que très peu de fois dans sa vie.
Je souhaite vivement avoir un troisième enfant et je ferais un projet de naissance cette fois avec en tout premier et en gros le fait que, sauf urgence vitale, je refuse catégoriquement que cette personne s’approche à nouveau de moi, qu’on me perce la poche des eaux ou qu’on me déclenche (sans me le dire ouvertement en plus!), cette fois JE serai maître de mon accouchement!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :