Stéphanie – naissance premier enfant

18 Oct

Je m’appelle Stéphanie, et je suis l’heureuse maman d’une petite fille née le 21 janvier 2012 dans une clinique privée, située dans les Yvelines (78, France).
J’avais choisi cette maternité car elle était réputée pour être assez « ouverte » sur les accouchements un peu moins médicalisés. Je ne voulais pas de péridurale et pas de position gynécologique, j’en avais discuté avec le gynéco choisi qui n’avait pas posé d’objections. J’avais visité cette clinique qui m’a semblé convenir plutôt bien à ce que je souhaiter.
La sage-femme avec qui j’ai suivi mes cours de préparation m’a alors conforté dans mon choix. Elle avait travaillé 15 ans en Allemagne et me disait que les SF m’aideront le jour J.

Mais voilà le jour J, cela ne s’est pas vraiment passé comme prévu… 9h30 du matin je suis réveillé par une contraction… J’attends un peu… 10 min rebelote… Je me lève et je descends au salon… je me prépare un café… encore une… Le futur papa se lève, je veux attendre avant de lui en parler mais la contraction suivante me fait légèrement grimacer et ne passe pas inaperçu… Je suis à 7 jours du terme donc il est à l’affût du moindre signe !!!

Je lui dit que je vais prendre un bain, histoire de voir si cela calme un peu les contractions. Le bain chaud me détend mais les contractions ne passent pas, elles sont même plus proches. Mais le bain les fait paraître plus douces…

Je décide de sortir au bout d’une heure, je sais que c’est le grand jour alors je me prépare (maquillage, brushing… je veux être jolie pour accueillir ma poupée !!). Mes contractions se rapprochent toutes les 5 min, elles sont un peu douloureuses, mais je gère bien. Une fois prête, je redescends dans le salon, 12h00  je me rends aux toilettes, juste après avoir remis mon pantalon, je sens quelque chose couler… Je viens de fissurer la poche des eaux…

Et là les contractions se rapprochent (3 min) et surtout s’intensifient !!! Elles sont difficilement gérables. J’appelle le papa (parti se faire beau chez le coiffeur…J) pour qu’il revienne, il faut qu’on parte à la maternité. Le papa arrive, 15 min de trajet (on est samedi y’a pas de bouchons…), on arrive à la maternité…Il est 12h45.

La SF nous accueille, je lui fait un topo de la situation, elle m’installe et m’examine. Poche bien fissuré, dilatation à 2. Elle me pose un monitoring, elle est froide et assez désagréable… elle me serre trop le monito, je lui dit mais elle me dit que sinon ça ne marche pas (j’ai attendu qu’elle parte pour le desserrer et il a très bien marché J) et la sans me poser la question elle me dit qu’elle va prévenir l’anesthésiste. Je lui dit que je ne souhaite pas de péri, elle me regarde et lève les yeux au ciel… Elle me dit que je ne dois pas bouger pour le monito et qu’elle revient me voir plus tard…

13h30…J’en peux plus, je veux bouger !!! J’oblige le papa à aller la chercher pour m’enlever le monito… 45 min je crois que ça va !!! Elle arrive un peu excédé, m’enlève le monito et repart… sans un mot. Je bouge, j’essaye d’accompagner mes contractions mais je suis seule, le papa n’est pas préparé à ma souffrance et me supplie de prendre la péri… Je tiens bon… 14h30 la SF revient et me repose  la question… Le papa insiste…Je craque j’ai trop mal !!!

On part s’installer en salle d’accouchement, la SF me pose la perf et me fait super mal !!! Quand je lui dit elle me répond : « Oh là là vous êtes douillette… Et vous pensiez pouvoir tenir sans péri !!! »

J’ai l’impression de la faire chier… Je la surprends même à souffler quand lors d’une contraction je ne peux pas répondre à sa question… Je lui demande de m’examiner avant la péri… je veux savoir où j’en suis… j’ai toujours l’idée d’éviter la péri… Elle le fait à contrecœur… Je lui demande où j’en suis elle me répondra juste… « Ça avance… » Et là contraction… Elle part…  L’anesthésiste qui arrive… je suis coincée…

Le papa reste pendant la péri… l’anesthésiste est très doux et très gentil, je ne sens rien. 15h15 péri posée.

Une fois posée la SF revient, la position de la péri m’a fait perdre beaucoup de liquide et donc l’alèse et trempée, je lui demande si elle peut me la changer, voilà sa réponse : « Votre poche est fissurée c’est normale que ce soit mouillée, je ne vais pas la changer toutes les 10 minutes !!!! » La péri me donne plus de force… et je lui dit que si !!!

16h00 la SF revient, elle m’examine… je suis à un bon 6… Je le savais que le travail avait bien avancée… Je suis en colère contre moi-même de ne pas lui avoir tenu tête !!! J’arrive à me repose un peu… 17h00: je commence à avoir mal du côté droit… 17h15 ça devient super douloureux. Je rappelle la SF qui me rajoute une dose de péri. 17h30, c’est de pire en pire, je lui dis que la péri à du bouger et qu’il faut rappeler l’anesthésiste, mais elle me dit qu’elle va retenter une nouvelle dose… Ça ne marche pas. 17h45, elle rappelle l’anesthésiste qui me replace la péri…

La douleur s’en va, malheureusement comme elle m’a injecté 2 doses supplémentaires, je ne sens plus ma jambe gauche et plus beaucoup la droite… je suis inquiète…

18h15, elle m’examine et me dit que je suis à dilation complète mais que mon bébé est toujours haut, on va donc attendre un peu pour qu’elle descende dans le bassin. Mon gynéco arrive entre deux, il me dit qu’on va attendre jusqu’à 19h00.

19h00… Ma fille n’est toujours pas engager… Il me dit qu’on va s’installer et qu’il va l’aider à s’insérer dans le bassin. (Je ne suis même pas capable de mettre ma jambe gauche toute seule dans l’étrier… Mes jambes sont anesthésiées !!!) Ils me disent de pousser à chaque contraction (que je ne sens pas du tout d’ailleurs) et le gynéco utilise la ventouse pour mettre bébé dans le bassin… Je pousse comme une malade car il a beaucoup de mal à la placer, mais je ne sens absolument rien !!! Je vois qu’il force… la ventouse lâche 3 fois… Mais il continue !!!

19h21… on me pose ma fille sur moi… je ne l’ai même pas senti sortir… J’ai juste ressenti cette sensation de vide dans mon ventre…

Le gynéco coupe vite le cordon, on emmène ma fille. Il me dit qu’il doit rapidement extraire le placenta car je perds beaucoup de sang. Je suis complètement sonnée… Je ne sais pas si je dois pleurer de joie ou de tristesse… Le gynéco me recoud (il ne voudra pas me dire combien de points il a fait…), on me repose ma fille sur moi…

Je suis restée 3h00 en observation car je suis montée en température et je perdais encore beaucoup de sang…

La SF ne m’a même pas dit au revoir, ni félicitation… A 20h00, elle est sortie de la salle en disant à sa collègue, j’y vais, j’ai fini mon service !! Sa collègue en revanche été très gentille, elle m’a aidée pour la tétée de bienvenue et j’ai plus discuté avec elle en 2 heures qu’avec l’autre en 7h00…

Conclusion : Ma fille va bien… Moi aussi…Physiquement (même si j’ai eu des fourmis dans la jambe gauche pendant 5 jours…) mais psychologiquement c’est difficile…
Je regrette de ne pas avoir été assez forte pour tenir tête à cette SF. Je lui en veux et je m’en veux beaucoup… Je rêvais d’un accouchement naturel… Je n’ai rien senti… La seule chose que je retiens de la naissance de ma fille, c’est le VIDE que j’ai ressenti dans mon ventre au moment de sa sortie…
Je sais avec du recul qu’elle a tout fait pour que je prenne la péri, car je pense qu’elle ne voulait pas s’embêter avec une femme qui souffre et donc qui demande plus d’attention. Pas vraiment ce que j’imaginer comme rapport humain… Je n’avais pas envisagé l’AAD pour mon premier enfant, mais maintenant je ne peux pas imaginer accoucher autrement !!!

Publicités

4 Réponses to “Stéphanie – naissance premier enfant”

  1. Magali Lanies 22 octobre 2013 à 11 h 09 min #

    Quelle tristesse de devoir encore des récits tel que le tien… Je te souhaite d’en guérir car cela peut rester longtemps une grosse souffrance…

  2. Stéphanie 26 novembre 2013 à 12 h 15 min #

    Merci… Cela reste encore une souffrance presque 2 ans après… J’ai encore du mal à retenir mes larmes à chaque fois que j’en parle mais j’ai oser en parler et ça m’a fait du bien car peu de gens comprennent mon point de vu et ma souffrance alors qu’en apparence tout va bien !!!

  3. Lisette 9 janvier 2014 à 13 h 22 min #

    Pour avoir eu deux accouchements bien différents l’un de l’autre, je comprends tout à fait ce que tu as ressenti Stéphanie. Pour ma fille, je dis ouvertement que l’on m’a accouché et non que je lui ai donné naissance. Pour mon deuxième, j’ai imposé mes choix et j’ai été entendu par le corps médical ce qui n’avait pas été le cas la première fois! Très beau témoignage 😉

  4. Héloïse 24 janvier 2014 à 21 h 07 min #

    Je lis avec révolte que vous avez vous ausi connu une sage femme indigne d’en porter le nom, elle ressemble beaucoup à celle que j’ai eue, ces femmes nous ont gâché l’un des plus beaux moments de notre vie ,j’ai témoigné sous le n°328 si vous souhaitez me lire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :