Aurélie, 2 accouchements en Isère

25 Nov
J’ai accouché les 2 fois dans un Centre Hostitalier du 38

1er accouchement :

Mise en travail longue, j’ai pu avoir une piqûre pour me soulager… puis le travail n’avancant pas beaucoup, la sage-femme m’a proposé la péridurale (je ne la souhaitais pas particulierement), en aucun cas elle ne m’a forcée à cela, nous en avons discuté et j’ai pu peser le pour et le contre, j’ai finalement decidé de la prendre.

Ma fille est née 4 heures plus tard, j’ai pu pousser comme je le voulais, je n’ai eu aucun medicament accélérant le travail, et je ne souhaitais pas d’épisiotomie … cela a été plus difficile à négocier car l’expulsion durait un peu plus que la norme (45 min), mais la sage-femme a respecté mon choix.

J’ai pu attraper ma fille à la sortie et la poser moi-même sur mon ventre … mon homme a coupé lui-même le cordon, et le peau-à-peau a duré tout le temps de surveillance.

Ma fille avait bcp de mal à prendre le sein et cela a duré plusieurs jours, la consultante en lactation et venue très souvent m’aider pour les mise au sein … et prendre confiance en moi … J’ai allaité 12 mois.

2ème accouchement :

Perte des eaux mais pas de travail: j’ai pu avoir de l’acupuncture et de la phytothérapie pour déclencher mon travail … ce qui a très bien fonctionné, et m’a évité un déclenchement artificiel (et trop médical à mon goût) du travail.

cela a mis 5 heures avant de faire effet, mais une fois le travail enclenché je n’avais plus aucun  répit : 1 contraction par min ou presque … très douloureuse, je ne voulais pas de péridurale non plus, la sage-femme m’a aidée à gérer ma douleur, m’a laissée déambuler comme je le voulais, m’a proposé plusieurs positions pour aider le travail à se faire correctement (ma fille était mal tournée), j’ai eu une perfusion pour me faire des antibiotiques (car poche des eaux ouverte depuis plus de 12 heures), mais ensuite, elle ne m’a laissé que le cathéter afin que je ne sois pas gênée par le fil de la perfusion.

Elle m’a guidée pour la poussée, qui a duré 10 min … et malgré la douleur j’ai pu une nouvelle fois attraper ma fille à la sortie … la poser sur mon ventre, mon mari a coupé le cordon … le peau-à-peau a duré le temps que souhaité …

L’aide à l’allaitement, j’en ai eu peu besoin mais on me proposé souvent de l’aide …

Pour ma part, mes 2 accouchements sont 2 merveilleux souvenirs et l’équipe médicale a respecté chacun de mes souhaits, même si parfois il a fallu en discuter … et je trouve cela normal tout de même car on adapte les choses à chacun des cas …

Je souhaite à toutes les femmes de vivre cela et je pense que c’est tout-à-fait possible même à l’hôpital … il suffit je pense de lancer la discussion et d’être capable d’entendre aussi les arguments du corps médical.

A.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :