Le défi : 1000 témoignages en 1 an !

1000 témoignages en 1 an : pourquoi?
=> pour un accouchement respecté et pour une naissance respectée !

Lors de votre grossesse, de votre accouchement et de votre allaitement, ou celui de votre compagne, le personnel hospitalier a-t-il respecté vos demandes et vos souhaits ?

Vos demandes et vos paroles ont-elles été respectées ?

Avez-vous été informé-e de chaque geste médical qui fut posé?

NON ?

Vous n’êtes pas le-la seul-e !!

Que vous soyez une maman ou un papa,
racontez ce qui vous a déçu-e, attristé-e, enragé-e, dépité-e, traumatisé-e.

Rejoignez ainsi notre défi de rassembler en un mois 1000 témoignages tels que le vôtre, à partir du 28 janvier 2013.

Ceux-ci seront diffusés pour sensibiliser le grand public et les autorités pertinentes sur ces violences ordinaires.

Ils seront accompagnés d’une manifeste pour le respect de la femme et de l’homme qui deviennent parents, et du bébé à naître.

Accouchements respectés : vos témoignages sont tout aussi bienvenus! Parce que des accouchements au cours desquels vous avez été respecté(e)s, ça existe! A vos plumes aussi. Notre rêve: que dans l’avenir, cette rubrique devienne la plus étoffée, illustrant ainsi une modification des pratiques et des mentalités pour le respect de chaque femme qui accouche.

Relevez ce défi avec nous et envoyez-nous vos témoignages à cette adresse:

– France : monaccouchement@live.fr
– Belgique : monaccouchement@live.be; mijnbevalling@live.be
– en Anglais: mybirth@live.com
– Autre pays: monaccouchement@live.com

Comment?

Envoyez-nous votre témoignage : 

– Que vous soyez une maman ou un papa touché-e par le texte ci-dessus

– Longueur du texte au choix

– Indiquant le pays où la naissance a eu lieu – et le département ou région

– SVP : ne pas mentionner NI le nom de l’établissement, NI les noms des praticiens qui ne vous ont pas respectés (ou vous ont respectés)

– Signé ou anonyme selon votre souhait (signez votre message du mot « anonyme » pour que cela soit explicite pour l’équipe)

– Si vous ajoutez des photos dans votre mail de témoignage, merci de nous indiquer si vous souhaitez que vos photos soient publiées sur le blog avec votre témoignage

 – A envoyer AVANT le 28 janvier 2014 !

Ensuite?

Votre témoignage sera publié sur notre blog et sur notre page-facebook

Il accompagnera une carte blanche/un manifeste qui sera envoyé aux autorités sanitaires, aux équipes hospitalières (!), aux associations et aux mutualités, à l’occasion de la SMAR 2014 (semaine mondiale de l’accouchement respecté, organisé par l’AFAR).  Cette carte blanche recensera les pratiques de violences ordinaires que nous voulons voir diminuer DRASTIQUEMENT et RAPIDEMENT et les pratiques qui respectent les recommandations des organisations mondiales de la santé que nous voulons voir augmenter !

=> Découvrez les résultats du défi après le premier mois : sur la page « Aux nouvelles« !

*** Rejoignez l’équipe de création du manifeste/de la carte blanche : https://www.facebook.com/groups/naissanceRespectee
Diffusez l’événement sur FB : https://www.facebook.com/events/424935410909138

*** Infos sur le web : www.moncorpsmonbebemonaccouchement.wordpress.com

Défi organisé par des parents et des futurs-parents :

« Julie, Hélène, Vanessa, Gwenn, Delphine, Laura, Amélie, Laurence, Paola, Anne, Marie, Lucia, Deena, Elise, Chris, Lauriane, Violaine, Sandrine, Erika, Virginie, Sophie, Cécile, Morgane, Aka, Amandine, Mathile, Adeline, Laura, Emma, Morwenna, Nadège, Angelina, Valérie, Audrey, Adèle, Estelle, Angélique, Cécile, Fanny, Maud, Amandine, Lyn, Magali, Céline & Katarina »

___
In het NEDERLANDS : « Uitdaging 1000 getuigenissen in 1 jaar voor een gerespecteerde bevalling ! » – https://www.facebook.com/events/284632721662158 Zie ook het Nederlandse-part in de blog en het nieuws na het eerste maand.

In ENGLISH : « Challenge – 1.000 testimonies in 1 year for a respected childbirth ! »- https://www.facebook.com/events/109782442535624 And see the English-part of the blog and the news after the first mounth.

13 Réponses to “Le défi : 1000 témoignages en 1 an !”

  1. Fleurance Maryne 4 février 2013 à 12 h 20 min #

    2 accouchements a la maternité de******* (vosges), J’ai été très bien acceuillie, très bien soutenue pendant les accouchement (dont un sans péridurale, on a pas eu le temps) et très bien suivie… Le personnel et très compétent, à l’écoute et m’a très bien conseillé pour un allaitement réussi: le premier à été allaiter 13 mois et le second à deux mois et je compte pas m’arreter tout de suite… Vraiment tout à été parfait…

  2. Alison 10 février 2013 à 21 h 04 min #

    Bonjour,
    J’ai 21 ans et ai mis au monde mon enfant en novembre à Lille (59).

    Je témoigne pour dénoncer à quel point certains membres du personnel hospitalier sont forts pour nous décourager (dégoûter) de l’allaitement maternel tout en ignorant totalement notre ressenti et nos émotions après une telle aventure qu’est l’accouchement, le devenir parents.
    Bien heureusement, j’ai eu une bienveillante rencontre pendant mon sejour qui m’a fais confiance et grâce à qui j’ai su reprendre l’allaitement avec plaisirs et en écoutant que bébé et moi!

  3. Lesgourgues 10 février 2013 à 21 h 42 min #

    Alors moi, j’ai 3 choses qui m’ont choqués ! 1°) l’anesthésiste n’a absolument pas attendu que l’anesthésie fasse effet avant de mettre en place le cathéter !! Donc si ça les ennuie de continuer à professer qu’ils laissent leur place aux autres !! je lui ai même dit, « on n’attend pas que ça fasse effet, vous mettez tout de suite le tuyau, autant y allez à la dur, mettre directement le cathéter sans anesthésie, vous rentrerez plus vite chez vous et vous ferez de l’économie à l’hôpital, ils n’achèteront plus d’anesthésiant !! » Tout ça car, à mon avis, c’était un homme, donc il ne sait pas ce qu’est la douleur et ensuite parce que pour eux c’est devenu tellement un geste anodin, qu’ils font mal leur boulot ! 2°) après plus de 24 h de travail, ils ont eu recourt aux forceps, normalement c’est un travail d’équipe, exemple le professionnel dit : « il y a une contraction, vous poussez et nous on tire », non non, non, là, ils ne m’ont rien dit, ils ont tirés comme des malades, bref comme j’ai dit « on fait sortir le veau de la vache », je me suis un sentie comme du bétail !!! j’ai tellement hurlé et souffert que j’ai cru que mon cœur allait s’arrêter et que la personne arraché mes boyaux, mes intestins… !!! 3°) au lieu de mettre le lit en semi-assis, j’étais allongé, donc j’ai fait un double marathon, un pour me mettre en position assise pour pouvoir pousser et après je poussais !! mes abdos ont en pris un coup !! je ne comprends même pas que personne n’ait eu l’idée de relevé mon lit !!! au total, j’ai mis 27 h pour accouché et j’ai eu et encore le sentiment d’avoir « mal accouché », de ne pas avoir été à la hauteur !!

  4. Jessica 11 février 2013 à 11 h 06 min #

    Deux accouchements en ile-de-france, un dans le 77 en 2010 et un dans le 78 en janvier 2013. Les deux ont été très « correctes » et faciles si on parle d’un accouchement « standard » en France = médicalisé, péridurale .. Car je trouve dommage de ne pas avoir eu plus de soutien pour gérer la douleur autrement, ou d’avoir eu plus de liberté pendant le travail (rester debout, marcher, prendre un bain ou juste une douche …). Pour les deux, je n’avais pas mal, même vers 5 cm de dilatation, et dans ma famille (mère, soeur, tante ..) on accouche assez facilement et rapidement. Mais la seule chose que les sages-femmes avaient à me dire était que « comme la poche n’est pas encore rompue, ça fera plus mal après »!

    Après l’accouchement, je n’ai pas eu besoin (ou voulu) d’accompagnement à l’allaitement car en étant suédoise, j’ai vu tout le monde dans ma famille allaiter donc je ne me posais pas de question, et moins on en pose, mieux ça se passe .. mais dans le 77 on nous « forçait » de mettre le bébé au sein toutes les 4 heures pétantes, qu’il dorme ou qu’il soit réveillé! Résultat, une journée de « lutte » avant que je dise stop, laissez nous tranquille .. il se passait des fois 6h entre les tetées, mais ensuite les mêmes personnes qui s’étaient « acharnées » sur nous, étaient les premières à nous féliciter pour la bonne prise de poids …. Dans le 78, et sûrement parce que c’était bb2 le personnel nous a laissé gérer tout cela comme on voulait. Par contre une grave erreur a failli se produire. Pendant plusieurs jours on ne m’a jamais servi de viande, je me suis pas trop posé de questions, avant qu’on m’appele et me demande si c’était moi ou celle dans la chambre d’à côté qui ne mangeait pas de viande .. rien de très grave .. mais un jour, alors que bb était au sein, une étudiante infirmière rentre dans ma chambre pour me donner le cachet pour arrêter les montées de lait!!!!! Heureusement j’ai bien compris ce qu’elle a dit, et refusé le cachet … donc quelque part dans les papier il y avait confusion entre ma chambre et celle d’à côté.

    Ce qui m’a aussi choqué c’est quand je venais de regagner ma chambre, 2h après l’accouchement, une dame très « bureaucrate » m’a appelé pour me demander de descendre dès que possible faire la déclaration du prénom, en insistant fortement car c’était vendredi et elle partait tôt … mais on voulait prendre connaissance avec notre fille avant de nous décider définitivement, donc on a pu attendre le lundi avant de le faire ..

    Dans la deuxième maternité, dans le 78, on voyait qu’ils avaient fait des progrès sur toute la partie après accouchement (peau à peau pendant 2h, et très à l’écoute des parents, pas d’obligation de donner le bain pendant les premiers jours pour ne pas trop agresser la peau du bébé avec le calcaire, etc etc) mais toute la partie avant restait très (trop) médical, ce qui rassurait beaucoup mon conjoint, mais qui m’a un peu laissé sur ma faim. Au même temps, je n’ai pas trop insisté pour un accouchement plus naturel car j’étais malade (grosse sinusite, fièvre) et une de mes meilleures amies a aussi perdu son bébé juste avant d’accoucher l’été dernier, donc cela m’avait aussi beaucoup marqué et la surveillance assez médicale me rassurait donc aussi.

    Mais il faudrait trouver une juste milieu, avec péridurale et monitorings qui permettent quand même plus de liberté pendant l’accouchement!

  5. Bertaux-Navoiseau Michel 26 février 2013 à 12 h 48 min #

    Ceci peut aider :

    Placenta, clitoris, prépuce, Leboyer contre la violence des adultes(*) (coupure prématurée du cordon ombilical et développement du cerveau, psychologie ou neurologie ?)

    http://www.academia.edu/2501346/Placenta_clitoris_prepuce_Leboyer_contre_la_violence_des_adultes_coupure_prematuree_du_cordon_ombilical_et_developpement_du_cerveau_psychologie_ou_neurologie_mis_a_jour_13.02.2013_

  6. daimry 15 novembre 2013 à 10 h 52 min #

    Je suis sage femme en salle d accouchement dans une grosse mat et je meforce de faire tout mon possible pour laisser aux parents le meilleur vecu possible de leur accouchement.je suis le plus agreable possible jexplique ce que je fait dans la mesure du possible.mais certaines patientes passent a la trappe et quand on a vraiment beaucoup de boulot ba cest moche a dire mais on fait du travail a la chaine.bien sur ca ne nous empeche pas detre agreable avec les couples mais laccompagnement nest vraiment pas bon et dans ce cas la on se contente du mininum pr toutes nos patientes en travail en meme temps a savoir de permettre a la maman et au bebe detre en bonne santé a la fin.cest vraiment tres frustrant pour nous a ce moment la.mais voila nous manquons de moyens et de personnel et nous sommes obligés de faire avec.pour nous cest sur lideal pr un bon accompagnement cest une femme une sage femme….mais on nous le permet pas toujours

    • liejulie 15 novembre 2013 à 12 h 31 min #

      Merci pour votre message. L’idéal c’est « une femme, une sage-femme » effectivement.
      Il est déplorable que vous travailliez dans des conditions qui, parfois, ne vous permettent pas de faire votre travail.
      Tout le monde en pâtit, les bébés, les parents, les professionnels. C’est ensemble, j’en suis persuadée, que nous pourrons faire changer les choses.

      • Anne H. SF 15 novembre 2013 à 15 h 57 min #

        Eh bien Mesdames, allez dans la préfecture de votre région ce mardi 19/11 manifester aux côtés des sages-femmes pour la défense de leur profession qui est en déroute totale, et permettre ainsi d’assurer votre sécurité future et votre libre choix d’une naissance respectée. C’est en défendant la profession de sage-femme que les conditions de la naissance actuelles en France aujourd’hui s’amélioreront. Merci de tout coeur.

      • liejulie 17 novembre 2013 à 0 h 03 min #

        Oui! J’y étais le 28 octobre!

  7. Mélanie M. 27 novembre 2013 à 9 h 22 min #

    Bonjour,

    J’ai accouché il y a 9 mois (tout pile!) dans une grande maternité du 78.
    Tout n’a pas été parfait, non, mais je trouve que l’hôpital en question s’est montré plutôt respectueux de l’événement surtout en comparaison de terribles témoignages que j’ai pu lire/entendre. Cela dit, il y a encore beaucoup à faire à mon avis.

    J’ai accouché à terme +4. On m’a proposé un décollement de membranes à terme que j’ai refusé, un déclenchement à terme +2 que j’ai aussi refusé. Bébé allait bien, moi aussi et on n’a pas cherché à me faire revenir sur ces choix.

    Pour l’accouchement lui-même, j’avais choisi la péridurale.
    Si j’ai un 2e enfant, j’espère faire sans. Cela m’a immobilisée, a ralenti le travail. Comme c’était une anesthésie gérée par bouton-poussoir, j’ai cessé de l’alimenter au bout d’un moment. Je crois fermement que c’est grâce à ça que j’ai pu accoucher par voie basse et sans instruments.
    Pas d’épisiotomie.
    Bébé en peau à peau dès sa naissance et pendant longtemps (1h, 2h? je ne sais plus bien…).

    J’ai du subir une révision utérine. Là, ça va vite et on ne vous explique qu’après ce qui vient de se passer. C’est terriblement angoissant de voir des personnels médicaux, sage-femme, obstétricien, anesthésiste etc. entrer un à un dans une pièce et s’affairer autour de vous sans savoir pourquoi! Je dois reconnaître, par contre, que tout a été fait pour que cette révision utérine se fasse sans douleur, c’est déjà ça.

    Bébé n’a jamais quitté la pièce et est restée avec moi, y compris pendant mes propres soins.

    Après le retour en chambre, j’ai trouvé la qualité des soins/conseils/aides très très hétérogène. On sentait très bien que le personnel était débordé, et tous ne le géraient pas de la même façon. Heureusement, la puéricultrice de jour a été formidable et a su me guider dans mes 1er pas de maman 🙂

  8. virginie 24 février 2014 à 12 h 38 min #

    bonjour, vous en êtes où des témoignages? bientôt la date anniversaire non? je ne vois plus passer de post sur fb..

  9. lady 28 mars 2014 à 0 h 35 min #

    Bonjour donc voilà j ai une amie qui a accoucher de jumeaux garçon et filles a 6 mois donc beaucoup prématurée elle a accouchée a 1h30 de chez elles et la maternité reproche au couple déjà parents de 2 enfant déjà qui ne prenne pas beaucoup leur jumeaux dans les bras et venir les voirs tout les jours donc se qui parais que la maternité aurais fais appel au tribunal d enfant qui l aurais suspendu de les cours jusqu a la fin de l enquête . veuillez me dire s il vous plais se que vous pensé au plus sincère .

    • liejulie 29 mars 2014 à 23 h 57 min #

      C’est délicat de donner un avis sans connaître du tout la situation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :